Réponses génétiques et physiologiques de populations de Chevaine (Leuciscus cephalus) à la contamination chimique dans le bassin du Rhône

par Valérie Larno

Thèse de doctorat en Écologie animale

Sous la direction de Alain Devaux et de Jean Laroche.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'élaboration de méthodes performantes permettant d'évaluer la qualité du milieu aquatique et de prédire les effets à long terme d'une pollution sur les populations constitue un défit majeur. Dans ce contexte, l'écotoxicologie génétique est d'un intérêt grandissant, l'objectif étant de rechercher des changements induits par les polluants sur le matériel génétique des populations naturelles. Ce travail vise à comparer la diversité génétique de populations de chevaine (Leuciscus cephalus) du Bassin du Rhône exposées in situ à différents niveaux de pollution, via l'étude du polymorphisme de marqueurs microsatellites et enzymatiques, et à évaluer la susceptibilité des individus vis-à-vis du stress contaminant en recherchant les relations possibles de types "génotypes-phénotypes". Les principaux résultats montrent un polymorphisme génétique aux loci microsatellites fortement structuré par la géographie, une augmentation de la fréquence de l'allèle PGM-90 dans les populations exposées, des relations entre certains allèles ou génotypes enzymatiques et la capacité des individus à maintenir l'intégrité de leur ADN. La variabilité génétique des microsatellites paraît par ailleurs associée à la capacité des individus à maintenir l'intégrité de leur ADN en situation de stress chimique. La comparaison du polymorphisme de marqueurs fonctionnellement distincts entre des populations de poissons exposées à différents niveaux de pollution peut être considérée comme une approche puissante permettant de suspecter la présence d'effets sélectifs liés au stress chimique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 458 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/200bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.