Gènes codant pour le récepteur de l'angiotensine II de type 1 (AGTR1) et pour l'aldostérone synthase (SYP11B2) : hypertension artérielle et variables de retentissement cardiovasculaire chez l'homme

par Stéphany Gardier

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de Madeleine Vincent.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'implication du système rénine-angiotensine aldostérone (SRAA) dans le déterminisme génétique dé l'hypertension artérielle (HTA) et de son retentissement cardiovasculaire, chez des hypertendus hospitalisé, a été explorée selon deux approches : i) l'étude d'une forme monogénique d'HTA, l'hyperaldostéronisme sensible à la dexaméthasone (HSD), ii) des études d'association concernant les gènes AGTR1 et CYP11B2, codant pour le récepteur de type 1 à l'angiotensine II, et pour l'aldostérone synthase. Ce travail a permis d'identifier trois patients, apparentés, porteurs du gène de l'HSD, et a confirmé l'intérêt d'un diagnostic précoce de cette maladie. Nos résultats ont par ailleurs montré que l'allèle A du polymorphisme A1166C du gène AGTR1 est associé à une augmentation de la rigidité artérielle, et que le polymorphisme -344 C/T du gène CYP11B2 influence le déterminisme de l'index de masse ventriculaire gauche, soulignant le rôle majeur des gènes du SRAA dans le remodelage cardiovasulaire

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (152 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 299 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/215bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.