Gènes codant pour le récepteur de l'angiotensine II de type 1 (AGTR1) et pour l'aldostérone synthase (SYP11B2) : hypertension artérielle et variables de retentissement cardiovasculaire chez l'homme

par Stéphany Gardier

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de Madeleine Vincent.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'implication du système rénine-angiotensine aldostérone (SRAA) dans le déterminisme génétique dé l'hypertension artérielle (HTA) et de son retentissement cardiovasculaire, chez des hypertendus hospitalisé, a été explorée selon deux approches : i) l'étude d'une forme monogénique d'HTA, l'hyperaldostéronisme sensible à la dexaméthasone (HSD), ii) des études d'association concernant les gènes AGTR1 et CYP11B2, codant pour le récepteur de type 1 à l'angiotensine II, et pour l'aldostérone synthase. Ce travail a permis d'identifier trois patients, apparentés, porteurs du gène de l'HSD, et a confirmé l'intérêt d'un diagnostic précoce de cette maladie. Nos résultats ont par ailleurs montré que l'allèle A du polymorphisme A1166C du gène AGTR1 est associé à une augmentation de la rigidité artérielle, et que le polymorphisme -344 C/T du gène CYP11B2 influence le déterminisme de l'index de masse ventriculaire gauche, soulignant le rôle majeur des gènes du SRAA dans le remodelage cardiovasulaire

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Gènes codant pour le récepteur de l'angiotensine II de type 1 (AGTR1) et pour l'aldostérone synthase (SYP11B2) : hypertension artérielle et variables de retentissement cardiovasculaire chez l'homme

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (152 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 299 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?