Évaluation de nouvelles stratégies thérapeutiques pour prévenir les résistances virales lors de l'infection chronique par le virus de l'hépatite B

par Anne-Carole Jacquard

Thèse de doctorat en Biologie appliquée

Sous la direction de Fabien Zoulim.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Nous avons évalué l'efficacité d'une bithérapie L-FMAU + FTC associée à une thérapie génique par l'IFNγ in vivo. L'activité antivirale du L-FMAU et du FTC est augmentée en combinaison, ce qui permet de réduire le pool d'ADNccc. Nous avons ensuite caractérisé l'efficacité antivirale d'un nouvel analogue de guanosine, le FLG. Nos résultats démontrent que le FLG-TP serait un terminateur de chaîne, inhibiteur compétitif de l'incorporation du dGTP naturel qui inhibe avec la même efficacité la réplication des VHB mutants résistants à la Lamivudine et/ou à l'Adéfovir in vitro. Enfin, nous avons caractérisé phénotypiquement, in vitro, une souche virale associant les mutations de résistance à la Lamivudine et à l'Adéfovir. Nos résultats indiquent que ce triple mutant est résistant à l'Adéfovir, à la Lamividine, à la bithérapie et présente une résistance croisée au β-L-FD4C, au FTC, et au L-FMAU. Le FLG reste la drogue la plus efficace contre la réplication du triple mutant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 f.-[non pag.]
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 435 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/155bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.