Induction et amplification des réponses immunitaires innées et adaptatives par les cellules dendritiques humaines sous l'influence de composants microbiens et viraux : mise en évidence d'interactions cellulaires réciproques

par Stéphanie Burg

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Francine Brière.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Les cellules dendritiques (CD) humaines ont un rôle clé dans le système immunitaire, à l'interface de l'immunité innée et adaptative. Nous avons montré qu'elles peuvent attirer sélectivement des cellules effectrices. Les PDC activées virus et IFNγ recrutent des cellules NK pré-activées IFNα grâce à IP-10/CXCL10, MIP-1β/CCL4 et MIG/CXCL9, alors que les PDC activées CD40L attirent des lymphocytes T mémoires régulateurs en réponse à TARC/CCL17 et MDC/CCL22. Lors d'une infection, les PDC attirent les cellules NK favorisant un terrain de rncontre pour une activation réciproque. Des cellules NK cultivées avec des PDC + virus ou CD myéloi͏̈des (MDC) + ply I:C augmentent leurs fonctions effectrices. Des facteurs solubles (IFNα, TNF, IL-12) et membranaires (NKG2D/MICA) sont impliqués dans ces interactions réciproques. Les PDC et MDC deviennent aussi matures et fonctionnelles après contact avec des cellules NK + IL-2, indiquant que cette coopération est salutaire lors de la réponse immunitaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 118 p.- pag. mul.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 316 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/148bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.