Élaboration de particules cationiques biodégradables comme vecteurs d'acides nucléiques

par Isabelle Messai

Thèse de doctorat en Chimie des matériaux

Sous la direction de Thierry Delair.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail a été d'étudier l'élaboration et la caractérisation des particules cationiques à partir de polymères préformés, et l'adsorption d'ADN plasmidique sur ces supports, en vue d'une application vaccinale. Deux stratégies ont été envisagées pour réaliser ces structures. Dans une première approche, nous avons préparé des colloi͏̈des en deux étapes successives suivant le procédé "Layer-by-Layer". Après la synthèse de particules nues de PLA, par Émulsification-diffusion ou par dialyse, leur fonctionnalisation a été optimisée par des polymères cationiques de manière à obtenir des colloi͏̈des stables pouvant complexer efficacement de l'ADN plasmidique. Les polycations utilisés dans le cadre de cette étude ont été le poly(éthylèneimine), le pDMAEMA puis le chitosane. La seconde approche a consisté à élaborer des colloi͏̈des cationiques en une seule étape, en introduisant directement dans la formulation initiale, le polyelectrolyte cationique permettant la fonctionnalisation de surface nécessaire à l'adsorption de plasmide. La présence du polyelectrolyte à l'interface a été démontrée par des mesures de mobilité électrophorétique, des clichés de microscopie à balayage ou à transmission et par dosage des fonctions amines en utilisant la Fluorescamine, l'Orange IIC ou la méthode de Bradford suivant le polycation analysé. Enfin, l'adsorption de plasmide a été effectuée sur ces systèmes particulaires fonctionnels et visualisée sur des gels d'agarose. Le processus de fixation de l'ADN dépend de la nature des interfaces (nombres de charge, accessibilité) mais aussi du type d'interaction existant entre le gène thérapeutique et le support colloi͏̈dal (interactions électrostatiques ou hydrophobes, liaisons hydrogène). Les colloi͏̈des obtenus ont été utilisés dans la vectorisation "in vivo" d'antigènes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 193 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 151 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/143bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.