Prédictions de la structure électronique de monohalogénures d'yttrium : YF, YBr, YI

par Saleh Abdul-Al

Thèse de doctorat en Physique moléculaire

Sous la direction de Monique Aubert-Frécon.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Nous avons étudié YF, YBr et YI en utilisant une approche ab initio de type CASSCF suivi d'un calcul MRCI (simple et double excitations + correction de Davidson). L'yttrium étant un atome lourd il est indispensable de prendre en compte les effets spin-orbite dans ces études ce qui a été fait en introduisant un pseudopotentiel spin-orbite que nous avons construit. Nous avons fait une étude systématique pour chacune des molécules, en employant le progiciel international MOLPRO au travers de l'interface graphique GABEDIT créée au sein du LASIM. Pour YF et YBr nous avons étudié 20 états 2S+1 [Lambda] (+/-) et 41 états [Oméga] (+/-) tandis que pour YI nous avons étudié 15 états 2S+1 [lambda] (+/-) et 33 états [oméga] (+/-). La comparaison avec les résultats expérimentaux disponibles démontre la qualité satisfaisante de nos prédictions, nous autorisant à penser que nos nombreux résultats nouveaux pourront être utiles à de futures expériences sur ces molécules


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 171 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/115bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.