L'hybridogenèse dans le complexe Rana klepton esculenta : apports des marqueurs génétiques

par Laetitia Colon

Thèse de doctorat en Biologie animale

Sous la direction de Pierre Henri Joly.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur le complexe hybridogénétique de la grenouille verte Rana klepton esculenta. R. Esculenta résulte d'un croisement entre R. Lessonae et R. Ridibunda. Théoriquement, à chaque méiose, chez les R. Esculenta, le génome lessonae est éliminé, et le génotype hybride est restauré par croisement avec un mâle R. Lessonae. Il y a donc transmission clonale de l'hémigénome ridibunda et formation d'hémiclones. Le déterminisme du sexe fait qu'il y a production d'autant de mâles que de femelles hybrides. Les mâles sont cependant considérés comme n'intervenant pas dans la reproduction. Contrairement à l'attendu théorique, nos études génétiques (enzymologie et microsatellites) montrent que de nombreux têtards R. Ridibunda sont produits. Ces têtards résultent manifestement de croisement entre femelles R. Esculenta et mâles R. Esculenta. Enfin, nos résultats suggèrent que les R. Ridibunda néoformés peuvent participer à la reproduction, permettant ainsi de générer de nouveaux hémiclones


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 99 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 100 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/176bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.