Étude moléculaire de la glycoprotéine d'attachement du virus de la rougeole : identification et caractérisation des domaines d'interaction avec les récepteurs CD46 et SLAM

par Nicolas Massé

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Robin Buckland.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le virus de la rougeole (VR) est encore responsable d'une forte mortalité infantile, due à l'immunosuppression transitoire sévère qu'il engendre. Ce virus enveloppé possède deux glycoprotéines transmembranaires dont l'hémagglutinine H. Nos travaux ont porté sur l'identification de domaines de la protéine VRH responsables de l'interaction avec les deux récepteurs cellulaires identifiés : la protéine SLAM, utilisée par toutes les souches du VR, et la protéine CD46, qui ne serait utilisée que par les souches vaccinales du VR. Il subsiste toutefois une controverse quant à la possibilité d'une interaction entre CD46 et les souches sauvages circulantes du VR. Nos travaux contribuent à l'analyse du tropisme du VR et permettent (i) la production de vecteurs thérapeutiques, ou (ii) de virus recombinants interagissant avec un seul récepteur, outils indispensables à la compréhension des mécanismes sous-jacents la pathologie et l'immunosuppression induites par l'infection rougeoleuse naturelle


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 122 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 369 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/131bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.