Lignée humaine originale de cellules progénitrices du foie : origine, caractérisation phénotypique et fonctionnelle en relation avec la pathogénèse virale C

par Romain Parent

Thèse de doctorat en Biologie appliquée

Sous la direction de Marie-Anne Petit.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le développement de réplicons du VHC a permis de progresser dans la connaissance de ce virus, et l'étude des acteurs du système interféron comme la voie TLR3-IRF3 et la PKR. Nous avons déterminé l'origine et le phénotype des cellules HepaRG qui évoluent vers deux populations morphologiquement distinctes: l'une hépatocytaire, l'autre biliaire. Nous avons montré l'origine néoductulaire de ces cellules, qui constituent la première lignée de cellules progénitrices hépatiques humaines. Nous avons tenté d'induire la réplication du VHC dans ces cellules par transfection par des réplicons subgénomiques. Nous avons obtenu plusieurs clones qui ont intégré de façon stable dans leur génome l'extrémité 5' non codante du VHC sous forme d'ADN. Nous avons enfin étudié les voies de signalisation des interférons de type I (voie TLR3-IRF3 et PKR et eIF2alpha), pour associer leur fonctionnalité au caractère réfractaire des cellules HepaRG à la réplication du VHC


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 108 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 300 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/76bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.