Caractérisation des communautés bactériennes des sols extrêmes de Nouvelle-Calédonie : influence des principaux facteurs biotiques et abiotiques

par Marina Héry

Thèse de doctorat en Écologie microbienne

Sous la direction de Philippe Normand et de Élisabeth Navarro.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La Nouvelle Calédonie est caractérisée par la présence de roches ultramafiques, sources d'importants gisements de nickel. Les sols néocalédoniens constituent des écosystèmes originaux, caractérisés par un excès en nickel et une carence en nutriments, plus ou moins marqués suivant le niveau d'anthropisation : sols naturels, déblais miniers sans végétation, déblais miniers en cours de revégétalisation. Les travaux présentés ici visent à caractériser l'influence des principaux facteurs biotiques (plantes) et abiotiques (carbone, azote, nickel) de ces sols sur les communautés bactériennes. Les Actinobactéries, favorisées lors de perturbations environnementales dans les sols naturels et les déblais miniers nus, pourraient jouer un rôle écologique important dans des contextes environnementaux défavorables. La plante favorise le développement des Protéobactéries, présentes en très faible proportion dans les déblais miniers nus, et permet le rétablissement d'activités métaboliques bactériennes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 300 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/105bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.