Analyse de traces dans les matrices urinaires : application au contrôle antidopage

par Estelle Pujos

Thèse de doctorat en Chimie analytique

Sous la direction de Marie-Florence Grenier-Loustalot.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Les progrès pharmaceutiques et les enjeux croissants des résultats sportifs ont permis le développement du dopage. Devenant un problème de santé publique, les organisations établissent des listes d'interdictions et développent des contrôles nécessitant des méhtodes d'analyses fiables. La première partie de ce travail concerne la mise au point de la détection de neuf métabolites de stéroi͏̈des dans l'urine, en vue d'analyses par spectrométrie de masse isotopique. Cette étude nous a permis de développer une analyse globale concernant le sulfate de DHEA, les corticostéroi͏̈des et les androgènes dans les urines. Nous avons montré que la prise de corticostéroi͏̈des entraînait une modification de l'excrétion des stéroi͏̈des. Dans une deuxième partie, nous avons évalué les possibilités de trois techniques alternatives (ELISA, GC/MS, LC/MS) en vue du contrôle des corticostéroi͏̈des et bêtabloquants. Différents protocoles ont été proposés et les limites de quantification ont été déterminées

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 196 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 74 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/56bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.