Contrôle de la stéroi͏̈dogenèse corticosurrénalienne par des peptides impliqués dans la prise alimentaire : intérêt de ce modèle cellulaire pour l'étude du mécanisme d'action de l'Agrp

par Mabrouka Doghman

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Martine Begeot.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Plusieurs données de la littérature montrent l'existence d'interactions entre la glande surrénale et certains facteurs régulant la prise alimentaire. De plus, la glande surrénale est le second tissu, après l'hypothalamus, exprimant de façon importante l'Agouti related protein (Agrp). L'objectif de mon travail doctoral a été d'étudier in vitro les effets de l'Agrp et de la leptine sur la sécrétion de glucocorticoi͏̈des de cellules surrénaliennes bovines. Nous avons montré que ces deux peptides exerçaient à long terme un effet inhibiteur sur la stéroi͏̈dogenèse surrénalienne induite par l'ACTH, avec des profils d'action différents. L'action de l'Agrp est indépendante de son activité antagoniste au niveau de MC4-R renforçant l'hypothèse de l'existence d'un mécanisme spécifique. De plus, nous avons montré que ces cellules sécrétaient de l'Agrp suggérant un rôle autocrine potentiel. La glande surrénale représente donc un bon modèle pour approfondir le mécanisme d'action complexe de l'Agrp


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 106 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 364 réf. bibliogr. Articles

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/48bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.