Le cycle veille-sommeil dans des modèles murins de vieillissement normal ou pathologique : hypothèse NO-ergique

par Damien Colas

Thèse de doctorat en Biologie appliquée

Sous la direction de Nicole Sarda.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Les troubles du sommeil associés au vieillissement sont très invalidants. L'hypothèse retenue pour expliquer le vieillssement est celle d'un déséquilibre du stress oxydant. Le monoxyde d'azote, élément clef du stress oxydant, joue un rôle important dans la régulation normale du sommeil et constitue donc une molécule candidate imortante pour étudier les mécanismes de régulation du sommeil chez l'animal âgé. Nous avons étudié les modifications de l'architecture du sommeil en relation avec le système NOergique chez des souris prises comme modèles de vieillissement normal (SAMR1), de type Alzheimer (SAMP8) ou de type syndrome de Down (SOD et APP). Par une approche pluridisciplinaire nous montrons que chez les SAM, le sommeil paradoxal est le plus fortement altéré par l'âge et que l'inhibition de la NOS inductible le supprime. Ainsi l'induction de la iNOS permettrait de maintenir les quantités de SP chez l'individu âgé


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 410 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/70bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.