Le transfert de gènes in vitro et in vivo par des polymères cationiques libres ou formules sur des particules de poly (acide lactique)

par Séverine Munier

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Thierry Delair et de Bernard Verrier.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Dans le cadre d'un programme concernant l'élaboration de vecteurs synthétiques pour la vaccination ADN, nous avons évalué des polymères cationiques susceptibles d'augmenter le pouvoir immunogène des plasmides injectés. Ces polymères ont été utilisés seuls ou formulés par complexation sur des particules de poly(acide lactique) (PLA). Trois polymères ont été testés : pDMAEMA, PEI et chitosane. Notre étude sur le pouvoir transfectant du pDMAEMA montre que ce dernier complexe et protège efficacement l'ADN, avec des taux de transfection in vitro élevés. Ces résultats nous ont permis d'optimiser la fonctionnalisation des PLA par le pDMAEMA et les particules cationiques formées adsorbent efficacement l'ADN. Après désorption, cet ADN reste fonctionnel quel que soit le polymère de surface utilisé, mais seules les PLA-chitosane relarguent l'ADN à pH physiologique. Les premiers essais d'immunisation chez la souris nous ont permis d'envisager des modifications du vecteur afin d'améliorer les réponses immunes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 206 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/38bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.