Sclerotinia sclerotiorum patogenezisenek molekularis vizsgalata

par Zsolt Kasza

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Michel Fèvre, Csaba Vágvölgyi et de Pascale Cotton.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 en cotutelle avec Szegedi Tudományegyetem .


  • Résumé

    La pathogenèse du champignon phytopathogène nécrotrophe S. Sclerotiorum est associée à l'acidification des tissus et à la sécrétion massive d'enzymes lyptiques. Dans un premier temps, nous avons cloné le gène codant pour la glycéraldéhyde-3-phosphate déhydrogénase (gpd) et à montrer que ce gène unique, d'expression régulée, fortement exprimé au cours de la pathogenèse constitue un marqueur fongique fiable au cours de l'infection. Dans un deuxième temps, nous avons réalisé une analyse moléculaire du système pectinolytique de S. Sclerotiorum. En clonant les gènes pg6 et pg7 codant pour des endopolygalacturonases, nous avons isolé de nouveaux membres et montré l'existence d'au moins 4 groupes phylogénétiques distincts. L'analyse de l'expression des endoPGs révèle une transcription séquentielle, contrôlée par l'évolution des conditions environnementales (pH et source carbonée). La multiplicité de ce système enzymatique pourrait être à l'origine de la polyphagie du champignon


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 126 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 211 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/4bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.