Importance des échelles spatio-temporelles dans la variabilité et l'évolution de la dispersion chez les mamifères : les multiples visages du chat domestique (Felis catus L.)

par Sébastien Devillard

Thèse de doctorat en Biologie animale

Sous la direction de Dominique Pontier et de Dominique Allainé.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Ce travail a abordé la variabilité du processus de dispersion chez les mammifères sous deux angles différents mais néanmoins complémentaires. Dans une 1ère partie, l'analyse comparative interspécifique a montré, au niveau empirique, l'existence de relation de covariation entre l'intensité de la dispersion et deux traits d'histoire de vie (les degrés de précocité à la naissance et de socialité) importants dans les stratégies bio-démographiques des mammifères. Dans une 2ème partie, la variabilité démographique (patrons de dispersion et de survie) des populations de chats domestiques errants (Felis catus L. ) vivant dans des environnements contrastés a été appréhendée. Les analyses démographiques et génétiques ont confirmé l'extrême plasticité phénotypique comportementale chez cette espèce. L'ensemble du travail met en évidence la pertinence d'une approche à échelles multiples spatiales et temporelles, dans la compréhension de l'évolution et de la variabilité des patrons de dispersion


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (303 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 550 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/6bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.