Réflexions sur l'optimisation de quelque méthodes statistiques en épidémiologie du cancer du sein

par Nadine Bossard

Thèse de doctorat en Biostatistique

Sous la direction de Jacques Estève.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La modélisation de l'effet de variables continues et éventuellement dépendantes du temps dans l'incidence et le pronostic du cancer du sein présente quelques particularités méthodologiques que nous avons approfondies à partir de deux exemples. Le premier exemple porte sur la prise en compte de l'âge à la ménopause dans les études d'incidence. Nous avons utilisé un modèle d'incidence dont les paramètres ont été estimés en prenant en compte la variabilité inter-individuelle des facteurs génitaux intervenant dans le modèle. Ceci a rendu possible une étude de simulation dont l'objectif était d'étudier différentes modélisations de la covariable " ménopause ". Le deuxième exemple porte sur l'étude de la forme fonctionnelle reliant un marqueur tumoral quantitatif à son impact pronostique, à l'aide des splines de lissage (Smoothing Splines) et de la méthode des polynômes à puissance fractionnaire (Fractional Polynomials).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (92 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 90 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/10bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.