Générations rédiennes de Fasciola gigantica (Digenea) et productivité cercarienne chez deux espèces de lymnaeidae (Mollusca)

par Yasser Dar

Thèse de doctorat en Pharmacie. Parasitologie

Sous la direction de Gilles Dreyfuss.

Soutenue en 2004

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté de médecine et de pharmacie (autre partenaire) .


  • Résumé

    Des infestations expérimentales de Galba truncatula et de Radix natalensis par Fasciola gigantica ont été réalisées afin d'étudier les générations rédiennes de ce parasite, leur croissance et leur productivité cercarienne. Les caractéristiques morphométriques de ces larves chez les deux Lymnaea ont aussi été comparées avec celles de F. Hepatica. Au 28e jour d'infestation, la distance entre l'extrémité antérieure du corps et le collier (DAC), la largeur de la lumière pharyngienne, la longueur du corps (LC), et la distance entre l'extrémité postérieure du corps et les appendices, pour les rédies de F. Gigantica sont affectées par l'espèce du mollusque. Les rapports : DAC / LC et DAC / diamètre du collier, permettent de séparer les rédies immatures de F. Hepatica de celles appartenant à F. Gigantica. Au 49e jour, la charge rédienne globale de F. Gigantica est plus élevée chez R. Natalensis que chez G. Truncatula. La longueur du corps et la lumière de la largeur pharyngienne de ces larves sont affectées par l'espèce du mollusque et la catégorie rédienne. L'espèce de la limnée a un effet significatif sur les effectifs des morulas, des embryons et des cercaires. Il n'y a pas de différence significative entre les nombres de métacercaires fournies par les deux espèces de mollusques. Chez deux populations de G. Truncatula infestées chacune par l'un des trois isolats de F. Gigantica (Chine, Egypte, ou Madagascar), la charge rédienne dans les groupes Egypte est plus élevée que celles relevées dans les autres lots. Au 49e jour, l'origine du parasite a un effet significatif, non seulement sur les longueur du corps rédien, mais aussi sur les effectifs des morulas, des embryons et des cercaires. Lorsque ces deux populations sont infestées par les deux isolats Chine ou Egypte, l'origine de F. Gigantica et la population de la limnée ont des effets significatifs sur les fréquences des limnées infestées ou non. L'effectif de cercaires le plus élevé a été noté dans le cas de l'isolat égyptien. La glande digestive, celle de l'albumine, la gonade et le rein de G. Truncatula infesté par F. Gigantica présentent une nécrose épithéliale, de type multifocal ou généralisé, suivie ou non par une reconstitution. La gonade peut disparaître en totalité sous la pression des rédies. Ces résultats montrent que les deux populations de G. Truncatula utilisées ont une sensibilité élevée avec l'isolat égyptien de F. Gigantica. Ce mollusque peut jouer un rôle important dans la transmission du parasite en Egypte, en plus de l'hôte intermédiaire principal. : R. Natalensis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 245 f
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 192-207

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : P2004330A
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6081
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.