Caractérisation de la glycoprotéine-P 170 dans les mitochondries des cellules K562 résistantes à la doxorubicine

par Eliza Hasegan-Munteanu

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Marie-Hélène Ratinaud.

  • Titre traduit

    P-Glycoprotein characterization in the mitochondria of doxorubicin resistant K562 cells


  • Résumé

    La multidrogue résistance, médiée par la P-glycoprotéine, constitue est un des mécanisme par lequel les cellules tumorales échappent à la mort induite par des agents chimiothérapeutiques. Cette glycoprotéine transmenmbranaire de 170 kD, est codée par le gène MDRI. La P-gp agit comme une pompe de fuite, ATP-dépendante, qui expulse activement des drogues de la cellule. Elle est aussi exprimée dans l'appareil de Golgi et des résultats ont suggéré sa présence dans les mitochondries. Nous avons examiné cette hypothèse et son rôle potentiel dans cet organite. L'expression mitochondriale de la P-gp a été explorée par western blot, la cytométrie en flux et microscopie confocale, dans les cellules K562 résistantes à la doxorubicine (K562/R). L'expression a été analysée dans les mitochondries isolées en utilisant différents anticorps monoclonaux dirigés contre la P-gp. Une protéine d'environ 170 kDa a été détectée dans les variants K562/R et leurs mitochondries. Des essais fonctionnels montraient que la mt-P-gp était impliquée dans l'incorporation de doxorubicine dans l'organite, mais pas dans sa rétention. Dans la deuxième partie, nous présentons les études préliminaires du trafic intracelluloaire de la P-gp. L'expression membranaire et intracellulaire a été examinée en relation avec la position des cellules K562/R dans le cycle. Nous avons observé des variations de l'expression de la P-gp au cours du cycle cellulaire. Dans la phase G(1), la biosynthèse est significativement accrue dans le compartiment intracellulaire. La mt-P-gp pourrait constituer une nouvelle protéine mitochondriale de la famille ABC, ayant un rôle fonctionnel pour empêcher les effets cytotoxiques des drogues vers le noyau

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 143 p..
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Ref. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.