La construction de la politique étrangère de l'Irlande : analyse française d'une spécificité irlandaise ? (1921-1949)

par Amélie Ghesquière

Thèse de doctorat en Études irlandaises

Sous la direction de Catherine Maignant.

Soutenue en 2004

à Lille 3 .


  • Résumé

    La thèse analyse la mise en œuvre de la politique extérieure irlandaise de la naissance de l'Etat Libre, dominion britannique, en 1921, à celle de la République d'Irlande et à son départ du Commonwealth en 1949. Dès la création du jeune Etat irlandais, ses représentants aspiraient à obtenir une reconnaissance internationale auprès des autres Etats pour affirmer leur indépendance nationale. Aussi, la construction de la politique étrangère de l'Irlande apparaît-elle comme un instrument essentiel dans l'affirmation de son indépendance et nous amène à nous interroger sur l'existence éventuelle d'une spécificité irlandaise en matière de politique extérieure, partagé qu'était le jeune Etat entre une volonté d'internationalisation croissante et la manifestation d'un isolationnisme à toute épreuve. Il s'agira de mettre en lumière cette spécificité à partir d'un témoin priviligié, la France. Située au cœur de l'Europe, la France constituait un lieu idéal aux nouveaux praticiens de la diplomatie et se trouvait en porte-à-faux entre une Irlande désireuse d'occuper une place de choix sur la scène internationale et une Grande-Bretagne soucieuse de préserver l'unité de son Empire. Notre analyse nous conduira d'abord à procéder à une étude précise des relations anglo-irlandaises dans le cadre du Commonwealth puisque c'est là que devait être pensée en priorité la politique étrangère de l'Etat Libre. Il nous faudra ensuite envisager la spécificité irlandaise à l'extérieur de l'Empire britannique et le passage progressif de la propagande à la diplomatie au cours des années 20 et 30. L'analyse française de la spécificité irlandaise devra enfin être examinée dans le contexte de la dégradation de la situation internationale à la fin des années 30. La politique de neutralité, qui aboutit à une mise à l'index temporaire de la nouvelle République irlandaise sur la scène internationale, constitue, en effet, un élément majeur qui nous permettra de mesurer pleinement cette spécificité pendant et après la Seconde guerre mondiale. Au final, l'ambivalence des rapports entre la France et l'Irlande nous permettra d'attester, pour l'ensemble de la période qui nous concerne, l'existence d'une spécificité irlandaise en matière diplomatique

  • Titre traduit

    ˜The œconstruction of the Irish foreign policy : a French analysis of an Irish particularity (1921-1949)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (584, 159 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 482-554. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CB 13629, vol 1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CB 13629, vol 2
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CB 13629, vol 3
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2004-47-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2004-47-2
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2004-47-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.