Perception de l'émotion dans le démence fronto-temporale et la maladie d'Alzheimer

par Isabelle Lavenu Sicoux

Thèse de doctorat en Neurologie

Sous la direction de Florence Pasquier.

Soutenue en 2004

à Lille 2 .


  • Résumé

    Le fait que les patients présentant une démence aient des troubles du comportement de la communication, des conduites sociales et une indifférence affective nous a incité à rechercher des troubles de la perception des émotions pouvant contribuer à expliquer les modifications comportementales. Notre travail a montré qu’il existe un trouble de la perception des émotions sur les visages chez les patients présentant une démence fronto-temporale. Les patients présentant une maladie d’Alzheimer ne sont pas différents des témoins à un stade précoce mais les troubles se majorent avec l’aggravation de la maladie. Nous avons par ailleurs montré que la perception des émotions sur les visages s’altérait avec l’âge, était meilleure chez les femmes et pour les sujets de niveau culturel élevé. Afin d’apporter des arguments concernant les bases neuropsychologiques de la perception des émotions, nous avons étudié des populations de patients présentant des asymétries morphologiques ou fonctionnelles. Les patients présentant une démence fronto-temporale ou une épilepsie frontale ou temporale n’ont pas permis de mettre en évidence une organisation unique et systématisée de la perception des émotions en concordance avec les études précédentes et quelle que soit la méthode utilisée ; nous en avons conclu que les structures impliquées comprennent les lobes frontaux et temporaux et qu’il existe probablement une asymétrie fonctionnelle sous tendant les différentes émotions. D’autres études sur les lésions très focales avec des paradigmes expérimentaux simplifiés dans une seule modalité perceptive pourraient permettre d’étayer cette hypothèse.


  • Résumé

    Behavioural changes occur before the cognitive decline and remain the major feature in frontal variant of frontotemporal dementia (FTD). In Alzheimer’s disease (AD), behavioural changes occur later. A poor perception of emotion may participate in some behavioural symptoms. The aim of these studies was to assess the perception of emotion in FTD and AD. Our results showed that recognition of emotion on faces is impaired in FTD, not in AD at an early stage but declines with the progression of the disease. Moreover, we found that perception of emotion decreases with age. The fact to be young, to be a woman and to have a high level of education was associated with the highest scores. In order to assess the neural substrates underlying emotion, we performed the tests in patients with FTD with symmetric or asymmetric frontal lobe degeneration and in patients with frontal or temporal lobe epilepsy. Our findings argue for different neural systems underlying the various basic emotions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (172 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 140-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2004-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.