Un intellectuel dans la mêlée : les engagements de Stefan Heym

par Sonia Leverd

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Michel Hastings.


  • Résumé

    Le nom de Stefan Heym est associé à la controverse politique depuis son enfance. Jeune juif, il doit quitter sa ville natale pour la Tchécoslovaquie, puis les Etats-Unis pour échapper aux Nazis. Officier de l'armée américaine, il participe au débarquement en Normandie. L'arrivée au pouvoir de Mac-Carthy, l'oblige à fuir à nouveau vers l'Allemagne de l'Est, où il jouera à plein son rôle d'intellectuel, toujours fidèle à ses convictions. En choisissant d'entrer en politique en 1994 sous la bannière du PDS, Heym devient, tout d'abord, l'archétype d'une certaine prise de parole, peu commune au regard de la tradition intellectuelle allemande. Stefan Heym a en effet toujours évolué aux frontières de la politique et de la morale cherchant à les concilier plutôt qu'à les opposer. Devenir représentant du peuple à la suite d'élections démocratiques offrait à Heym une tribune privilégiée pour délivrer son message civique. Cet exemple nous permet de réfléchir à la double logique qui soustend l'espace public : logique intellectuelle et logique politique, construites chacune autour de leurs propres règles du jeu. Mais paradoxalement, sa sortie du politique s'avère tout aussi problématique. L'intérêt du " cas Heym " réside également dans la manière dont le passé d'un homme va se retrouver au cœur d'un processus d'instrumentalisation complexe. Sa vie est certes suffisamment riche pour constituer un réservoir d'images exemplaires ou répulsives, mais les usages stratégiques sont ici tels - entre promotion et stigmatisation - qu'ils finissent par poser la question des véritables enjeux d'une mise en scène aussi sophistiquée. On peut se demander si, à travers la vie de Heym, l'Allemagne réunifiée ne se prête pas à un vaste travail d'introspection collective.

  • Titre traduit

    An intellectual in the fray : Stefan Heym's political commitment


  • Résumé

    Stefan Heym's name has been associated with political controversy since his early youth. As a young Jew, he had to flee his hometown to Czechoslovakia and finally to the United States to escape the Nazi régime. As an officer in the U. S. Army, he took part in the Normandy D-Day operations. Mac Carthy's arrival in office urged him to leave the US for the GDR, where he played his role as an intellectujal woleheartedly, always true to his convictions. By choosing to embrace politics in 1994 for the PDS party, Heym became first and foremost the archetype of a certain voice unusual in the German intellectual tradition. Indeed Stefan Heym always moved along boundaries between politics and ethics, trying to combine them both rather tan to oppose them. Becoming a member of parliament elected by citizens in a democratic election was to offer him a privileged rostrum to deliver his civic message. This example makes it possible to ponder over the twofold logic wich underlies the public sphere : intellectual logic and the political one, both being constructed on their own rules. Paradoxically, résigning from politics was equally problematic. The interest of the " Heym case " lies also in the way a man's past is brought into the heart of a complex instrumentalization process. His life is rich enough to provide a wide range of images - be they exemplary or repulsive -, but here strategic uses are such-between promotion and stigmatisation - that they lead us to ask the question of the real stakes of such a sophisticated staging. Through Stefan Heym's figure, we can wonder if reunified Germany doesn't indulge in a far-reaching bout of mass soul-searching.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (474 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 437-474. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-2004-4 bis
  • Bibliothèque : Science Po Lille-Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 923.2 LEV
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.