Analyse moléculaire de mutants affectés dans les contrôles épigénétiques post-transcriptionnels chez Arabidopsis thaliana

par Franck Vazquez

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Jean-Louis Hilbert et de Patrice Crété.

Soutenue en 2004

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'inactivation épigénétique post-transcriptionnelle correspond à la dégradation séquence-spécifique d'ARNm, guidée par des petits ARN non codants complémentaires, appelés siRNAs (pour small interfering RNAs), associés à un complexe protéique nommé RISC (pour RNA-Induced Silencing Complex). Parmi les inducteurs de la PTGS, on trouve des transgènes sens (S-PTGS), des transgènes en répétition inverse (IR-PTGS) et les virus. L'observation que tous les mutants d'A. Thaliana, affectés dans la S-PTGS, présentaient des anomalies dans le développement foliaire, nous a conduit à faire l'hypothèse qu'il devait exister, chez la plante sauvage, une régulation de type PTGS de gènes assurant un développement foliaire normal. Une comparaison des transcriptomes d'une plante sauvage et de deux mutants affectés dans la S-PTGS a permis l'identification d'une nouvelle classe de petits ARN endogènes non codants, correspondant à des siRNAs. Ces siRNAs sont produits par le gène At2g27400.

  • Titre traduit

    Molecular analysis of Arabidopsis thaliana mutants impaired in post-transcriptional gene silencing processes


  • Résumé

    Nous avons partiellement caractérisé la voie de régùlation de l'expression des gènes par ces siRNAs endogènes. Comme pour les micro-ARNs, autres petits ARNs endogènes non codants, les protéines DCL1, HENI et HYLI sont nécessaires'à la production des siRNAs endogènes, et la protéine AGO 1 est essentielle au processus de clivage des ARNm ciblés par ces siRNAs. De plus, la production des siRNAs endogènes requiert les activités d'une ARN polymérase ARN dépendante, RDR6, et d'une protéine de fonction inconnue, SGS3. RDR6 utiliserait donc l'ARN de At2g27400 pour produire un long ARN double brin, clivé par DCL1 en de multiples siRNAs d'environ 21 nucléotides. Nous avons montré que ces siRNAs sont capables de guider le clivage d'ARNm dont les protéines sont de fonction encore inconnue. L'identification de cette nouvelle voie de régulation de l'expression des gènes par des siRNAs endogènes apporte une nouvelle dimension aux régulations post-transcriptionnelles chez les végétaux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 156-182

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Lilliad Learning Center Innovation (Villeneuve d'Ascq, Nord).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2004-105
  • Bibliothèque : Lilliad Learning Center Innovation (Villeneuve d'Ascq, Nord).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2004-106
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.