Les villes-ports : laboratoires de la mondialisation

par César Ducruet

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de Madeleine Brocard.

Soutenue en 2004

à Le Havre .

  • Titre traduit

    Port cities : laboratories of globalization


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Selon les échelles géographiques, les périodes et les modes de transport, la logique spatiale des flux internationaux et la logique des villes peuvent s'accorder ou s'opposer. Les villes portuaires ou "villes-ports" sont à ce titre exemplaires ; elles doivent s'adapter en permanence aux innovations technologiques du monde maritime et terrestre. La recherche et l'élaboration d'indicateurs fiables au niveau mondial se base sur une bibliographie abondante, dispersée mais clarifiée par les concepts de centralité (urbaine), nodalité (portuaire) et réticularité (maritime). L'échantillon est constitué de 330 lieux, 15 variables (1990-2000), soit 50% de la population littorale, 60% du trafic en tonnage et 94% du trafic conteneurisé mondiaux. L'analyse multivariée montre qu'au-delà du principe hiérarchique, la centralité s'oppose à la réticularité des flux mais pas des compagnies. Il en ressort une différenciation régionale selon le double principe de cohésion ou de déstructuration ville-port.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (434 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 379-400. Résumés en français et anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 147

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3462
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.