Investissement maternel dans la reproduction chez la femelle ragondin Myocastor coypus

par Laurence Pastout-Lucchini

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Christophe Guinet.

Soutenue en 2004

à La Rochelle .

  • Titre traduit

    Maternal investment in reproduction in female coypu (Myocastor coypus)


  • Résumé

    Cette étude porte sur l'étude de traits d'histoire de vie liés à la reproduction chez le ragondin Myocastor coypus dans la région Poitou-Charentes, notamment sur le déterminisme de la taille de portée et du sex-ratio des descendants. Il apparaît une diminution de la taille de portée au cours de la gestation. Les avortements précoces semblent concerner principalement des embryons femelles, alors que les embryons mâles sont éliminés préférentiellement à des stades plus avancés. Les deux sexes peuvent également être éliminés sous forme de résorptions embryonnaires dans les premiers mois de gestation. Ainsi, le sex-ratio primaire qui est biaisé en faveur des femelles s'équilibre au cours de la gestation. Ni l'indice de condition corporelle ni la taille de la femelle, n'ont d'effet sur la taille de portée ou le sex-ratio des descendants. Les grandes femelles tendent à concevoir plus d'embryons que les petites, et à en éliminer sélectivement en misant sur la qualité de la portée à naître. Les femelles soumises à des conditions climatiques difficiles en début de gestation tendent à avorter pour recommencer une gestation plus sûre lors de conditions redevenues clémentes.


  • Résumé

    The present study deals with life history traits related to reproduction in coypu Myocastor coypus, and especially with litter size and offspring sex-ratio, in Poitou-Charentes region (Western France). It appears a decrease in the litter size during gestation. Early abortions seem to affect mainly female embryos, and male embryos are eliminated by abortion later. Embryonic resorptions concern the two sexes. The primary sex-ratio is biased towards females but becomes balanced at the end of the gestation, adjusted by these processes of embbryonic loss. Neither maternal body condition nor body size affects the litter size or the offspring sex-ratio. Larger females tend to conceive more embryons than the others, and to eliminate selectively to count on the quality of the offspring. Females exposed to bad climatic conditions in the first part of the gestation tend to abort, to start an eventual good pregancy after the critical period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 103-120

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.