Les "Voyages de Gulliver" de Jonathan Swift et la tradition française du voyage imaginaire : parcours intertextuels et identité générique

par Ruth Menzies

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean-Michel Racault.

Soutenue en 2004

à La Réunion .


  • Résumé

    "Gulliver's travels" belong to the imaginary voyage tradition, founded by Lucian of Samosata and particularly popular in 17th-Century France. The links between Swift's work and the texts in French are of two types. The "Travels" are intertextually connected to several hypotexts (the d'Ablancourt version of the "True history", Rabelais' "Quart livre", Cyrano de Bergerac's "L'autre monde"), whereas other resemblances are the result of traits characteristic of the genre. Swift's text shares many codes and topoi͏̈ with Veiras' "Histoire des Sévarambes", Foigny's "Terre australe connue" and Tyssot de Patot's "Voyages et aventures de Jacques Massé", anchoring itself firmly within a textual network in order to reflect upon human society, truth and fiction, as well as literary continuity, which the work both embodies and perpetuates.

  • Titre traduit

    Jonathan Swift's "Gulliver's travels" and the French imaginary voyage tradition : intertextuality and genre identity


  • Résumé

    Les "Voyages de Gulliver" s'inscrivent dans la tradition du voyage imaginaire, genre fondé par Lucien de Samosate, et qui a connu un grand essor en France au XVIIe siècle. Les liens entre l'oeuvre de Swift et les récits en français relèvent de deux types. D'une part, des relations intertextuelles rattachent les "Voyages" à plusieurs hypotextes (l'"Histoire véritable" dans la version des d'Ablancourt, le "Quart livre" de Rabelais et "L'autre monde" de Cyrano de Bergerac). D'autre part, certaines similitudes résultent de l'appartenance commune au genre du voyage imaginaire. Partageant de nombreux codes et topoi͏̈ avec l'"Histoire des Sévarambes" de Veiras, "La Terre australe connue" de Foigny, et les "Voyages et aventures de Jacques Massé" de Tyssot de Patot, le récit de Swift s'ancre dans un réseau générique, et mène une réflexion critique sur la société, sur les rapports entre vérité et fiction ainsi que sur la continuité littéraire, quíl incarne et perpétue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (659 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 605-646. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.