Caractérisation de la dextrane-saccharase DSR-E de Leuconostoc mesenteroides NRRL B-1299 et application à la synthèse de composés prébiotiques

par Emeline Fabre

Thèse de doctorat en Microbiologie et catalyse industrielle

Sous la direction de Magali Remaud.

Soutenue en 2004

à Toulouse, INSA .


  • Résumé

    La dextrane-saccharase DSR-E de L. Mesenteroides NRRL B-1299, appartenant à la famille 70 des glycoside-hydrolases, se distingue sur le plan fonctionnel par sa capacité à synthétiser à la fois des liaisons glucosidiques de type a-1,6 et a-1,2 (ces dernières étant rares dans la nature). Cette propriété est mise en évidence par la synthèse d'un dextrane hautement ramifié à partir de saccharose, et est conservée lors de la production de glucooligosaccharides (GOS) en présence de maltose. Sur le plan structural, DSR-E est unique car elle possède deux domaines catalytiques (CD1 et CD2), séparés par un domaine de liaison au glucane (GBD). De plus, CD2 se distingue du fait de la présence de peptides originaux situés dans les régions catalytiques, habituellement très conservées. L'objectif de ce travail de thèse était la compréhension des rôles respectifs du CD1 et du CD2 dans la catalyse et la spécificité de l'enzyme. Pour y parvenir, plusieurs formes délétées du gène dsrE ont été clonées et exprimées chez E. Coli. La caractérisation structurale des produits (dextrane ou GOS) synthétisés par les enzymes correspondantes a révélé que le CD1 est spécifique de la synthèse de liaisons -1,6 alors que le CD2 ne synthétise que des liaisons de type -1,2. Ces études de structure/fonction ont permis de générer la forme GBD-CD2, nouvelle transglucosidase exempte de la capacité de polymérisation, et hautement spécialisée dans la synthèse de liaisons -1,2. Cette enzyme est capable de produire 90% (p/p) d'-1,2 GOS, alors que dans le cas de l'activité sauvage, ceux-ci sont produits dans les mêmes proportions que les -1,6 GOS (p/p). Les -1,2 GOS possèdent des propriétés prébiotiques et préviennent l' " intolérance au glucose ", symptôme précoce du diabète de type II. Concernant la synthèse de dextrane, le CD2 est responsable de la formation de points de ramification, selon un mécanisme ping-pong bi-bi. De plus, l'action concertée des deux domaines catalytiques, produits de façon dissociée et liés au GBD, permet de synthétiser une nouvelle structure de polymère en peigne, présentant 50% de liaisons -1,2

  • Titre traduit

    Characterization of the dextransucrase DSR-E from Leuconostoc mesenteroides NRRL B-1299 and application to the synthesis of prebiotic compounds


  • Résumé

    The activity of the dextransucrase DSR-E from L. Mesenteroides NRRL B-1299, belonging to the glycoside-hydrolase family 70, is highly original, catalysing the syntheses of both a-1,6 and a-1,2 glucosidic linkages. This property is shown by the production, from sucrose, of a highly branched dextran, and also by the syntheses of glucooligosaccharides (GOS) in the presence of maltose. Moreover, DSR-E is unique in its enzymatic family, possessing two catalytic domains (CD1 and CD2), separated by a long Glucan Binding Domain (GBD). In order to understand the role of each domain, several truncated forms of DSR-E were produced in E. Coli. The structural characterization of the products revealed that CD1 is specific for the synthesis of -1,6 linkages, CD synthesizing only -1,2 linkages. The newly constructed GBD-CD2 is a transglucosidase highly specialized for the synthesis of -1,2 linkages, able to produce 90% (p/p) of -1,2 GOS, whereas the native activity leads to the synthesis of 50% of -1,6 GOS (w/w) and 50% of -1,2 GOS (p/p). -1,2 GOS possess a prebiotic activity and prevent the glucose sensitivity, first symptom of diabetes. Moreover, CD2 is responsible for the formation of -1,2 ramification points into the dextran structure, following a ping-pong bi-bi kinetic model. Finally, the concerted action of the two catalytic domains, dissociated but linked to GBD, permits the synthesis of a novel structure of glucan, possessing 50% of -1,2 linkages, reassembling a comb

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 217-239

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004/763/FAB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.