Evaluation d’oligosaccharides à effet prébiotique vis-à-vis de la microflore vaginale

par Virginie Rousseau

Thèse de doctorat en Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries

Sous la direction de Pierre Monsan.

Soutenue en 2004

à Toulouse, INSA .


  • Résumé

    La flore vaginale normale est principalement composée de lactobacilles formant un biofilm protecteur à la surface de la muqueuse. Lors d’infections, cette flore est souvent remplacée par des microorganismes pathogènes. Afin de restaurer l’équilibre de l’écosystème vaginal, une approche probiotique et/ou prébiotique constituerait une alternative à l’utilisation d’antibiotiques. A partir de prélèvements vaginaux, différentes souches de lactobacilles ont été isolées et les plus efficaces d’entre elles ont été sélectionnées à l’aide de modèles in vitro : production de peroxyde d’hydrogène, adhésion à des cellules épithéliales, inhibition de croissance de souches pathogènes et présence de l’activité arginine déiminase. Les propriétés prébiotiques d’oligosaccharides ont été recherchées en comparant les résultats de fermentation par des lactobacilles probiotiques et des souches pathogènes. Deux produits se sont avérés particulièrement efficaces : le trisaccharide présent dans les fructooligosaccharides FOS Actilight, ainsi que les glucooligosaccharides GOS α-1,6/α-1,4 de degré de polymérisation supérieur ou égal à 4. Des analyses plus approfondies sur les GOS α-1,6/α-1,4 ont permis de mieux comprendre cette spécificité. Une α-glucosidase dégradant les GOS α-1,6/α-1,4 à partir de leur extrémité non réductrice a été identifiée chez les lactobacilles sélectionnés au niveau membranaire et est probablement couplée à un système de transport spécifique. Ainsi, ces glucides à propriétés prébiotiques, en association ou non avec les lactobacilles potentiellement probiotiques, pourraient entrer dans diverses formulations en tant que produits d’hygiène ou pharmaceutiques

  • Titre traduit

    Evaluation of oligosaccharides as prebiotics towards the vaginal microflora


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury après une période de confidentialité de 9 mois
  • Annexes : Bibliogr. p. 167-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004/764/ROU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.