Développement de formulations polyoléfines / silicates lamellaires : contrôle de la nanostructuration par la gestion des interactions physico-chimiques et le procédé de mise en oeuvre dans le fondu

par Sylvain Boucard

Thèse de doctorat en Matériaux polymères et composites

Sous la direction de Jannick Duchet-Rumeau et de Jean-François Gérard.

Soutenue en 2004

à Lyon, INSA .


  • Résumé

    Ce travail repose sur le contrôle de la dispersion par voie fondu de nanosilicates en feuillets modifiés par des ions alkylammonium dans une matrice polypropylène. Nous avons identifié les paramètres essentiels contrôlant les nanostructures : le rôle des interactions et des associations chimiques, de la création d'enchevêtrements, de la diffusion et du cisaillement sur les structures multiéchelles générées. La qualité de ces structures détermine les propriétés rhéologiques et mécaniques des matériaux, sans modifier leur comportement thermique. Nous avons mis en évidence les corrélations existantes entre la structure multiéchelles et les propriétés rhéologiques des matériaux. Cela nous a permis de mettre en évidence l'instabilité thermodynamique des suspensions à l'état fondu qui évoluent vers la formation d'un réseau percolé de nanocharges, confirmant le rôle des paramètres viscosité, cisaillement et des interactions nanocharge-milieu et nanocharge-nanocharges sur la structuration.


  • Résumé

    We have tailored the morphology of organophilic nanosilicates (montmorillonite) after dipsersion in a polypropylene matrix. The critical parameters gouverning nanocomposite morphologies were identified: chemical interactions and associations, entanglements between compatibilizer and matrix chains, diffusion and shear in the multiscale structures. The generated multiscale structures, analysed by XRD and TEM, influence strongly the rheological and mecanical properties of nanocomposites. None modification of thermal behavior was observed. Rheological analysis are relevant of the nanocomposite multiscale structure. We have shown the thermal instability of this nanostructure in the melt state, and its evolution up to the creation of a percolated network of nanosilicates, which confirm the role of viscosity, shear and interaction between clay – clay particules and clay – matrix on the nanostructures

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 303 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 295-303

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(2865)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.