Modélisation et conception d'un nouveau simulateur d'accouchement (BirthSIM) pour l'entraînement et l'enseignement des jeunes obstétriciens et des sages-femmes

par Ruimark Creazzola Silveira

Thèse de doctorat en Automatique industrielle

Sous la direction de Maurice Bétemps.

Soutenue en 2004

à Villeurbanne, INSA .


  • Résumé

    La naissance représente pour chaque être humain une des journées les plus dangereuses. Naître en sécurité nécessite d’être entouré par des professionnels qui ont acquis un apprentissage rigoureux des procédures diagnostiques et thérapeutiques. Actuellement l’apprentissage des sages femmes et des obstétriciens est réalisé en salle d’accouchement. Le simulateur d’accouchement, BirthSIM, fait partie d’un concept d’enseignement et de formation médicale par simulation. Le BirthSIM permet au médecin « instructeur » d’assurer et de valider la formation des professionnels. Il est composé de quatre systèmes originaux : *un système de visualisation qui permet de connaître la localisation précise de la tête fœtale et des instruments obstétricaux (forceps et ventouse) dans un environnement virtuel ; *une interface fonctionnelle qui simule les contacts entre la tête fœtale et le bassin maternel ; *un système de positionnement automatique que permet de simuler la mise en position de la tête, les contractions utérines et les efforts expulsifs. *des mannequins anthropomorphes anatomiques qui comprennent d’une part un modèle de bassin maternel (bassin osseux, muscles pelviens) et d’autre part un modèle de tête fœtale. L’utilisation du BirthSIM permet : *d’évaluer le niveau de descente et le type de présentation de la tête fœtale ; *d’enseigner sans danger les techniques obstétricales avant de permettre la prise de responsabilité en salle d’accouchement ; *de faire assister les parturientes à un accouchement simulé et de les préparer à leur propre accouchement ; *aux chercheurs et ingénieurs de disposer d’un banc d’essai pour valider de nouvelles procédures ou instruments.


  • Résumé

    Currently available birth simulators provide manikins that include new-born head and maternal pelvis but they do not produce the movements of the new-born in the mother’s pelvis. Furthermore available maternal pelvis do not include interface pressure and are not enough realistic to simulate maternal pelvic muscles. In summary, these simulators do not help students to practice the gestures they should safely use to help the new-born in normal and at-risk situations of delivery. The originality of our mechanical birth simulator, is to provide a system to mimic the last step of the instrumental delivery, to insure a safe training of junior obstetricians and to test new techniques in obstetrics practice. The new mechanical birth simulator is composed of three parts: a physical new-born head and a maternal pelvis manikin, an interface pressure system, and a pneumatic actuator that develops an active resistance. Driven by a computer, the simulator can simulate the contractions, the interface pressure applied in the new-born head and mimic birth complications.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 172-187

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(2887)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.