Caractérisation de la mobilisation potentielle de l'arsenic et d'autres constituants inorganiques présents dans les sols issus d'un site minier aurifère

par Vincent Chatain

Thèse de doctorat en Sciences et techniques du déchet

Sous la direction de Pierre Moszkowicz et de Rémy Bayard.


  • Résumé

    Initiés par la Thèse de Doctorat de Claire Blanchard soutenue en 2000 et par un programme de recherche contractuel " sols et sites pollués " liant l'association RECORD et le LAEPSI, différents outils méthodologiques complémentaires basés sur l'utilisation de tests de lixiviation ont été développés et mis en œuvre afin de caractériser la mobilisation potentielle de l'arsenic et d'autres constituants inorganiques présents dans les sols issus d'un site minier aurifère. Les principaux résultats obtenus montrent que le risque de mobilisation lors d'un contact avec de l'eau est limité par la très faible solubilité de l'arsenic dans la solution interstitielle et par la stabilité de son immobilisation sur les constituants des sols (principalement sur les (oxy)hydroxydes de fer). Un risque de mobilisation à plus ou moins long terme existe cependant dans des conditions de lixiviation particulières (acido-basiques, oxydo-réductrices induites chimiquement ou biologiquement, ) qui peuvent survenir dans le cadre de scénarios prévus pour la gestion d'un site pollué. Une forte augmentation de la mobilisation de l'arsenic a notamment été mise en évidence dans des conditions très acides ou très basiques pour les sols sélectionnés, dont le pouvoir tampon est relativement faible. Des conditions réductrices induites chimiquement (par l'ajout d'ascorbate de sodium ou de borohydrure de sodium), ou biologiquement (par stimulation de l'activité microbienne endogène en conditions anaérobies), révèlent également la possibilité de la mobilisation partielle de l'arsenic.

  • Titre traduit

    = Caraacterization of arsenic and other inorganic constituents potential mobilization from soils collected from o gold mining site


  • Résumé

    Initiated by the doctoral thesis of Claire Blanchard defended in 2000 and by a contractual research program within the framework "polluted soils and sites" between the Association RE. CO. R. D. (Waste Research Cooperative Network, France), and the the L. A. E. P. S. I. (Laboratory of Environmental Evaluation of Industrial Systems and Processes), various complementary methodological tools, based on the use of leaching tests, were developed and carried out, in order to characterize the potential mobilization of arsenic and other inorganic constituents from soils, collected from a gold mining site. Main results shown in this study indicate that arsenic release during contact with deionized water is limited by its very low solubility in the interstitial solution and by the stability of the amorphous solid phases present (mainly arsenate iron (oxy)hydroxides). However, a potential mobilization risk exists over the long term under specific leaching conditions (i. E. , pH or redox gradient …) which can arise in given management scenarios of a contaminated site. Indeed, a significant increase in arsenic mobilization was observed in extremely acidic and alkaline conditions for the selected soils, wich have shown a low buffering capacity. Reductive conditions, either chemically (with the addition of sodium ascorbate or sodium borhydride) or biologically (using appropriate stimulation of the indigenous bacterial activity under anaerobic conditions) induced; also reveal the possibility of a partial arsenic mobilization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 187 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 168-182

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(2882)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.