Etude de la corrosion uniforme d'aciers non alliés et inoxydables : utilisation conjointe de l'émission acoustique et des techniques électrochimiques

par Lionel Jaubert

Thèse de doctorat en Génie des matériaux

Sous la direction de Henri Mazille et de Marion Fregonese.

Soutenue en 2004

à Villeurbanne, INSA .


  • Résumé

    Dans l'industrie chimique ou pétrolière, la corrosion uniforme représente un enjeu économique et sécuritaire important. Les mécanismes régissant ce mode d'endommagement sont bien compris, mais les méthodes de détection et de suivi en service font défaut. La technique d'émission acoustique présente, pour pallier ce manque, des potentialités que nous avons étudiées dans une boucle de circulation instrumentée permettant de simuler les conditions industrielles générant de la corrosion uniforme. En milieu acide, l'activité acoustique est liée au dégagement d'hydrogène résultant de la réduction du proton ; elle est donc bien corrélée avec la sévérité de l'endommagement. En milieu neutre aéré, la formation de dépôts de produits de corrosion est peu émissive. Une étude spécifique des paramètres fréquentiels permet la détection mais, dans ce cas, la quantification de la vitesse de corrosion reste délicate. Une étude complémentaire confirme l'applicabilité de la technique dans le cas de la corrosion "acide" en environnement fortement bruité.

  • Titre traduit

    = Study of uniform corrosion of non alloyed and stainless steels by acoustic emission and electrochemical techniques


  • Résumé

    In chemical and petrochemical industry, uniform corrosion induces important economic and security disappointments. The mechanisms of this damaging corrosion mode are well understood, but methods for on-line detection are badly missing. Acoustic emission technique presents, to palliate this lack, potentialities that have been studied in an instrumented laboratory loop allowing the simulation of industrial uniform corrosion conditions. In acidic media, acoustic activity is related to the hydrogen evolution resulting from proton reduction ; it is therefore well correlated to the damage severity. In neutral aerated media, the deposit formation of corrosion products is not very emissive. Yet, a specific study of frequency parameters allows detection of corrosion evolution, but in that case, the quantification of corrosion rate remains difficult. A subsidiary study confirms the technique applicability in the case of "acidic" corrosion, even in very noisy conditions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (221 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 200-207

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(2949)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.