Nouveaux mécanismes de commutation exploitant les protections intégrées des semi-conducteurs de puissance : application à la conception de convertisseurs statiques à commutation automatique

par Nicolas Roux

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Henri Foch et de Frédéric Richardeau.

Soutenue en 2004

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Ce travail présente un nouveau mécanisme de commutation qui a pour but d'intégrer la protection du semi-conducteur au sein même de la commutation, afin de générer de nouveaux convertisseurs statiques. Il peut être associé avec les commutations commandée et spontanée, ce qui nécessite de nouvelles règles élémentaires de fonctionnement d'une cellule de commutation. Une méthodologie de synthèse de cellules admettant une réversibilité de source est présentée permettant de faire apparaître différentes solutions, dont deux semblent particulièrement intéressantes : les cellules onduleur et redresseur à disjonction, utilisant toutes deux le thyristor-dual disjoncteur. Puis, le manuscrit fait apparaître des applications : le transformateur à courant continu et le redresseur triphasé réversible. Ce dernier fait l'objet d'un prototype industriel et est comparé avec ce qui se fait à l'heure actuelle, faisant apparaître un gain au niveau des pertes ainsi qu'un rendement énergétique supérieur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 201 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [179]-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04INPT021H/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.