Interactions entre Oestrus ovis (Diptera : Oestridae) et Trichostrongylus colubriformis (Nematoda : Trichostrongylidae) chez le mouton : exploration des réactions cellulaires éosinophiliques et mastocytaires lors d'infestations expérimentales

par Yacob Hailu Tolossa

Thèse de doctorat en Qualité et sécurité des aliments

Sous la direction de Philippe Dorchies.

Soutenue en 2004

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    L'étude des interactions entre Oestrus ovis (Diptera : Oestridae) et Trichostrongylus colubriformis (Nematoda : Trichostronglidae) chez le mouton a montré qu' O. Ovis avait un effet négatif sur l'installation et la reproduction de T. Colubriformis. Le nombre de vers installés, leur fécondité et le nombre d'oeufs éliminés dans les matières fécales sont significativement diminués. En revanche, une infestation préalable par T. Colubriformis n'a pas d'influence sur une infestation ultérieure par O. Ovis. Ces parasites provoquent l'arrivée de nombreux mastocytes, globules leucocytes et éosinophiles dans les muqueuses parasitées. L'observation capitale de ce tarvail est la colonisation à distance par ces cellules des muqueuses respiratoires ou digestives qui ne sont pas le siège du parasite. O. Ovis induit toujours une éosinophilie sanguine et tissulaire qui sont précoces après l'infestation, mais dès l'élimination des larves elles diminuent rapidement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 123 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004INPT010A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.