บทละครเรื่องพระมะเหลเถไถ ของ คุณ สุวรรณBotlakhǭn rư̄ang phra malēthēthai khong khun suwan

par Emilie Testard

Thèse de doctorat en Langues, civilisations et sociétés

Sous la direction de Gilles Delouche.

Soutenue en 2004

à Paris, INALCO .

  • Titre traduit

    = Méli-mélodrame du prince Maléthéthaï : adaptation et pérégrinations poétiques= Méli-mélodrame du prince Maléthéthaï


  • Résumé

    Traduction et pérégrinations poétiques à travers le Bot lakhon rueng phra malethethaï de Khun Suwan. Le long poème de Khun Suwan intitulé Bot Lakhon Rueng Phra Maléthéthaï ne fut pas mis à l'écrit du vivant de la poète. Khun Suwan a en effet placé son oeuvre dans l'oralité tant dans sa réalisation que dans sa transmission. Le poème se présente comme une oeuvre vouée à la représentation théâtrale. Classique dans sa forme et dans son style, cette oeuvre respecte les règles poétiques et les conventions théâtrales du genre Lakhon. Après avoir étudier l'évolution de ce genre intimement attaché au pouvoir monarchique et placé la poète dans son environnement littéraire, nous verrons comment ses deux oeuvres majeures, à savoir le Bot Lakhon Rueng Phra Maléthéthaï et le Bot Lakhon Unarut Roï Rueng annoncent la décadence de ce genre désuet. S'attachant à ridiculiser les épopées héroïques, Khun Suwan compose son poème comme une parodie des pièces traditionnelles et en particulier de la grande oeuvre du roi Rama II, Bot Lakhon Inao. Elle détourne les intrigues habituelles et fait du prince Maléthéthaï l'un des premiers anti-héros de la littérature siamoise. Parodie de Lakhon, le poème de Khun Suwan est aussi une satire du style des poètes néo-classiques. En détruisant un à un les clichés littéraires, Khun Suwan annonce avec le Bot Lakhon Rueng Phra Maléthéthaï la fin d'une ère. En effet, le poème, après être apparu comme un désordre inextricable de phonèmes se suivant au hasard, se révèle être, suite à un examen plus poussé de sa construction, une oeuvre composée avec une extrême rigueur. Devenu aussi concret que la matière, le langage est détruit, disséqué, défait, disloqué et reconstruit selon la volonté du poète. Tout le poème est en réalité un exercice formel jouant sur la permutation des particules sonores. Fondatrice d'une certaine modernité, Khun Suwan introduit une nouvelle conception poétique à la fois ludique et combinatoire


  • Résumé

    Translation and poetic journey through the Bot Lakhon Rueng Phra Malethethai by Khun Suwan. Khun Suwan's poem entitled Bot Lakhon Rueng Phra Maléthéthaï as we can read it today has never been written by its author. It seems as though the poet decided that it should exist and be transmitted though oral means. The Lakhon genre to which Khun Suwan's poem complies is vowed to be played on stage. After a description of the poet's literary environment, of the Lakhon and it's evolution, we will explain how Khun Suwan's Bot Lakhon Rueng Phra Maléthéthaï and Bot Lakhon Unarut Roï Rueng announce the decrepitude of an old fashion dramatic genre. The Bot Lakhon Rueng Phra Maléthéthaï is a parody of the traditional Lakhon plays. Khun Suwan makes fun of the old fashion heroic epics and more especially of King Rama II's masterpiece Bot Lakhon Inao. The poet puts the conventional intrigues up side down and price Malethethaï is the first anti-hero of Siamese literature. Not only is Khun Suwan unconventional play is parody of the Lakhon genre, it is also a satire of the neo-classic style. By the destruction of the artistic cliché, Khun Suwan announces the end of an era. Her poem seems to be a chaotic and illogic melting pot of sounds with no significance, but after having examined its structure it appears that Khun Suwan's poem has been composed in order to comply with very strict laws. The words are dismantled, and only the sounds remain. Language is reduced to its very essence, which is pure sound. Khun Suwan invents a new way of communication and makes of her poem a game of sound permutation. With her poetic conceptions, she opens the way to a certain modernity. Poetry from now on has to be considered as an entertaining and combining art

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (821 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 761-801. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : QU 5127
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : QU 5128
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.707
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.708
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.709
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.707
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.708
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.709
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.