Miyazaki Koshoshi (1864-1922) : un pionnier oublié

par Yuka Yamashiro

Thèse de doctorat en Études japonaises. Littérature

Sous la direction de Emmanuel Lozerand.

Soutenue en 2004

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    L'écrivain Miyazaki Koshoshi (1864-1922) a été actif et célèbre à la fin du XIXe siècle. Ses travaux ont influencé plusieurs écrivains de la période suivante. Il est pourtant presque oublié aujourd'hui. L'objectif de la présente thèse est donc d'analyser ses œuvres qui, pour la plupart, sont méconnues, et de faire apparaître son rôle dans le développement de la littérature japonaise moderne. La première publication de Koshoshi est un texte critiquant la société et, très tôt, il se sent appelé à consoler, avec ses textes, les êtres humains qui vivent dans les difficultés. Cette attitude s'appuie sur sa liberté d'esprit élevée grâce à son éducation particulière et aussi sur sa foi dans la religion chrétienne. Dans Kisei (Le Retour au pays natal, 1890), il introduit différents éléments textuels anciens et nouveaux sans hésitation. Ce travail donne, d'après les critiques de l'époque, l'impression d'une fraîcheur dans l'écriture. Le thème de ce récit, le retour au pays natal d'un jeune homme habitant à la capitale, suscite la sympathie des lecteurs qui vivaient dans une situation comparable, enclins à une forte nostalgie. En 1893, il publie la première biographie complète de William Wordsworth en japonais. L'assimilation des idées de ce poète anglais, notamment sur la relation entre la nature et les êtres humains, se manifeste dans ses œuvres postérieures. Malgré tout cela, en 1898, Koshoshi quitte le monde des lettres et ses activités se dirigent vers le monde religieux. Ce choix nous montre le sort d'un intellectuel de l'époque qui chercha à conserver avec honnêteté sa propre identité dans une période historique mouvementée.

  • Titre traduit

    Miyazaki Koshoshi (1864-1922) : an unknown pioneer


  • Résumé

    The writer Miyazaki Koshoshi (1864 – 1922) was active and famous in the end of the 19th century. His works influenced several writers of the next period. Still, he is scarcely known today. So this thesis aims at analyzing his works (most of them are misknown), and showing his role in the development of Japanese modern literature. Koshoshi's first publication is a text which criticizes society, and he soon feels destined to comfort with his texts, the human beings who live in difficulties. This attitude relies on his independence of mind, owing to his particular education, and also on his faith in Christian religion. In Kisei (The Return to the native land, 1890), he introduces various, past and new, textual elements without hesitating. This work, according to the critics at the time, gives an impression of freshness in his writing. The theme of this story, the return of a young man living in the capital to his native land, arouses the sympathy of the readers who lived in a similar situation, inclined to a great homesickness, especially on the relationship between nature and human beings, appears in his later works. In spite of a that, in 1898 Koshoshi leaves the world of letters and his activities turn towards the religious world. This choice shows us the destiny of an intellectual of that time who tried to preserve with honesty his own identity in a eventful historic period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (554 f.-22 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 501-545

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.258
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.258
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.