Fidélité en traduction littéraire : recherche sur la traduction persane de "A la recherche du temps perdu" de Marcel Proust

par Behzad Barekat

Thèse de doctorat en Littérature comparée. Traductologie

Sous la direction de Christophe Balaÿ.

Soutenue en 2004

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    L'objectif que nous avons poursuivi dans cette étude a été l'application d'un point de vue interprétatif de la traduction à l'explication de la traduction persane de "A la recherche du temps perdu (1913-1927) de Marcel Proust (1871-1922). Nous avons choisi, comme théorie de base, la théorie interprétative de la traduction, élaborée par Danica Seleskovitch et Marianne Lederer (1977, 1978, 1984). Pour nous, "Fidélité en traduction littéraire", c'est poursuivre un processus dynamique et créatif moins linguistique que littéraire. Ce processus commence par la démarche herméneutique de la "compréhension", visant à appréhender la structure et le fonctionnement du texte par le biais d'un raisonnement logico-déductif ; il continue au stade de la "déverbalisation", où le sens comme fusion de l'émotionnel et du notionnel, trouve sa place dans l'esprit du lecteur-traducteur ; et il se termine par la "réexpression"comme nouvelle construction verbale, assimilable au texte original par sa physionomie d'ensemble, par sa fonction et par l'effet produit". Pour examiner si la traduction persane de "La Recherche" est fidèle à la fois au texte, aux exigences de la langue d'arrivée et à l'horizon d'attente des lecteurs iraniens, nous avons enrichi les données de notre partie théorique des principes du modèle d'évaluation des traductions, élaboré par Antoine Berman (1995), tout en essayant de faire la confrontation du premier chapitre de l'oeuvre et sa traduction dans les trois niveaux macrostructurel, superstructurel et microstructurel. Pourtant nous avons été conscients que toute traduction, comme écriture seconde, doit être évaluée dans le polysystème de la culture d'arrivée. Finalement, étant donné que la traduction achevée des grandes oeuvres viendra avec le temps et à travers multiples traductions, nous avons apporté notre traduction du premier chapitre de "La Recherche".

  • Titre traduit

    Fidelity in literary translation : a research based on the Persian translation of "A la recherche du temps perdu" de Marcel Proust


  • Résumé

    We have intended in this research to apply an interpretive point of view of translation on the Persian translation of "A la recherche du temps perdu" of Marcel Proust. Our work is essentially based on the interpretive theory elaborated by Danica Seleskoivitch and Marianne Medere, enriched by the ideas extracted from other theories of translation. Considering the "literary translation" as a creative, more literary than linguistic phenomenon, we have carried out a process which begins with the hermeneutic phase of "comprehension" supposed to give us as a reader-translator, a deep understanding of the structure and the function of the text by following a logico-deductive reasoning. The second phase is "deverbalisation" through which we seize the meaning as the outcome of the form/content interaction. The final phase is "reexpression" as a creative, verbal construction providing us with a physiognomy similar to that of the text, fulfilling the same function and producing more or less the same effect. In the second part of our research, we have made use of the model of Antoine Berman (1995) for evaluating the quality of the Persian translation of "La Recherche". The confrontation of the text and the translation, in order to be exact enough, has been performed in macrostructural, superstructural and microstructural levels. Our triple criterion for faithfulness - faithfulness to the text, to the demands of the target language, and to the horizon of expectations of the readers – has been an attempt to see the translation in the polysystem of Persian culture. Finally, believing that no first translation of great literary works is accomplished, we have brought our own translation of the first chapter of the original text.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (485 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 394-427

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.236
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.236
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.