Le néo-confucianisme mis en examen : la pensée de Wang Tinxiang (1474-1544)

par Frédéric Wang

Thèse de doctorat en Études chinoises

Sous la direction de Catherine Despeux.

Soutenue en 2004

à Paris, INALCO .

  • Titre traduit

    Questioning Neo-Confucianism : the Thought of Wang Tingxiang (1474-1544)


  • Résumé

    Cette étude sur la vie et la pensée d'un des principaux penseurs des Ming, Wang Tingxiang (1474-1544), discute essentiellement de sa thèse sur le fondement du monde phénoménal et celle sur la nature humaine. Cet auteur, rarement étudié en Occident, et qui s'inscrit dans la droite ligne de la tradition confucéenne et néo-confucéenne, se réclame de Zhang Zai (1020-1078) et annonce Wang Fuzhi (1619-1692). Il s'appuie sur le monisme des souffles pour critiquer celui du Principe de Zhu Xi (1130-1200). Il élabore par conséquent la notion de Souffle originel considéré comme synonyme du Faîte suprême et de la substance du Dao. Pour Wang Tingxiang, toute nature humaine est physique : il n'existe pas, comme chez les néo-confucéens des Song, la nature céleste. Ses positions philosophiques se basent donc sur la mise en examen du néo-confucianisme des Song et des Ming, auquel il apporte sa propre réponse. Ce travail refonde sa biographie selon les sources existantes et examine sa pensée dans son contexte historique et ce par rapport à toute l'histoire de la pensée chinoise.


  • Résumé

    This study about the life and thought of one of the main thinkers of the Ming period, Wang Tingxiang (1474-1544), essentially discusses his thesis about the foundation of phenomenal world and about Human Nature. The author, who is rarely studied in the West, and who belongs by direct lineage to the Confucian and Neo-Confucian traditions, draws his inspiration from Zhang Zai (1020-1078) and paves the way for Wang Fuzhi (1619-1692). He relies on the Monism of Ether to criticise Zhu Xi's Monism of Principe. He therefore elaborates the notion of Original Ether as synonymous of the Supreme Ultimate and the Substance of the Tao. For Wang Tingxiang, all Human Nature is physical: there is no Nature of Heaven, as in the case in Song Neo-Confucianism. His philosophical positions are thus based on the examination of Song and Ming Neo-Confucianism, to which he gives his own answer. This work builds his biography from the existing sources and analysis his though in its historical context, as well as in relation with the history of Chinese thought as a whole.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 377-402

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.167
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.167
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.