Rachat d’actions au Canada : motivations, création de valeur et études cliniques

par Tania Morris

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Michel Albouy.


  • Résumé

    Cette étude examine les motivations du rachat d'actions tout en vérifiant l'effet potentiel du rachat sur la valeur de la firme. Précisons qu'il s'agit de rachats effectués sur le marché boursier canadien au cours des années 1990. Spécifiquement, cette étude évalue le lien entre la probabilité de rachat et les flux monétaires excédentaires, la politique de distribution de la firme, la structure financière et l'asymétrie d'information entre gestionnaires et actionnaires. Les résultats mettent en évidence qu'à la fin des années 1990, le rachat servait à distribuer des flux monétaires excédentaires aux actionnaires et à éviter la dilution du bénéfice par actions alors qu'au début des années 1990, la firme rachetait des actions sous-évaluées. En outre, même si en moyenne on observe un rendement anormal en période d'annonce de rachat d'actions, aucune des théories évoquées dans cette étude n'est en mesure d'expliquer ce rendement anormal.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (401 f.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 338-348

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2004/18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.