Phobêtra et mormolukeia : figures de l'épouvante et de la peur dans l'imaginaire grec

par Maria Patera

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Stella Georgoudi.

Soutenue en 2004

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail examine les récits concernant quatre figures de l’épouvante grecques, figures féminines assimilées les unes aux autres par certaines sources : Lamia, Mormô, Gellô et Empousa. Leur rôle en tant qu’épouvantails (surtout d’enfants mais pas uniquement) attesté par les sources est considéré à travers un examen analytique de leurs diverses caractéristiques (le pouvoir de métamorphose, les associations avec divers animaux, l’anthropophagie, la multiplicité, le statut intermédiaire en humain, animal et surnaturel, etc. ). Ce travail s’attache également à démontrer la manière propre dont chacune de ces figures exprime l’épouvante. A travers un examen diachronique, cette recherche compare les attestations anciennes concernant ces personnages avec celles de leurs homonymes byzantins et néo-grecs, et conteste les diverses théories qui leur attribuent des caractéristiques communes pour toutes les périodes envisagées.

  • Titre traduit

    Phobêtra et mormolykeia : Terror and fear figures in the Greek imaginary


  • Résumé

    This work examines narratives about four female Greek terror figures: Lamia, Mormô, Gellô and Empousa, that are identified with each other by certain sources. Their sources-attested function as bugaboos (particularly, but not exclusively, for children) is considered through an analytical examination of their various characteristics, such as their power to change form, their associations with various animals, their man-eating habits, their multiplicity, their intermediate status between human, animal and supernatural being, etc. This work also attempt to demonstrate the peculiar way in which each of those figures expresses fright. By means of a diachronic examination, this research compares ancient testimony about those personages with what is known about their Byzantine and Modern Greek namesakes and calls into question the various theories that ascribe common characteristics to them for all historic periods under consideration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (V-841-viii f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 753-841. Notes bibliogr.. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Gernet & Glotz (Paris). (Contact: Marie LERAT) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE. PATERA Phabetra (1-2)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 380
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 380
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 35.109 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.