Les paroisses et la catholicité parisienne face aux lois de Séparation des Eglises et de l'Etat 1901-1908

par Jacques Sévenet

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Jean Baubérot.

Soutenue en 2004

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le XIXe siècle est marquée par le Concordat impose par Napoléon en 1802. L’époque concordataire s’achèvera le 9 décembre 1905 par le vote au Parlement des lois de Séparation des Eglises et de l’Etat. Ce siècle est bouleversé par les changements de régimes politiques, par de grands évènements culturels, industriels, coloniaux mais aussi religieux. En effet, dans la tempête déchaînée par l’affaire Dreyfuss, la montée de l’anticléricalisme et les efforts de la Libre Pensée ont pour conséquence de nombreux conflits avec les Eglises et en particulier le catholicisme. La loi sur les associations (1901), puis les lois interdisant, en 1903 et 1904, l’enseignement aux congréganistes, vont faire progresser de nombreux projets de Séparation des Eglises et de l’Etat et l’abrogation du Concordat de 1802. Choisissant d’étudier la naissance et les premières conséquences de la Séparation dans les archives des paroisses de Paris, nous nous sommes attachés à comprendre l’état d’esprit des clercs et des fidèles, ainsi que le discours illustré par le conflit des deux France : catholique et patriote d’un côté, libre vis-à-vis du religieux de l’autre. Ainsi assistons-nous, au long des pages de cette thèse, à un bouleversement de la vie paroissiale à Paris. D’une part la suppression du budget des Cultes gêne les prêtres devenus fonctionnaires rétribués par l’Etat (peu nombreux à Paris, il est vrai) ; d’autre part, la crainte d’un schisme due à l’article 4 de la loi concernant les associations cultuelles (refusées par Rome) va créer les éléments évolutifs du catholicisme parisien : formation des clercs, évangélisation des faubourgs, passage d’une religion hégémonique à une foi « proposée ».

  • Titre traduit

    Parish life and Parisian Catholicism when saced with the Church from the State, there legislation and there enforcement from 1901-1908


  • Résumé

    The Concordat imposed by Napoleon in 1802 marked the XIXth century, which closed on December 9, 1905, when Parliament voted the laws separating the Churches from the State. The century was deeply disturbed by changing political regimes and great cultural, industrial, colonial, as well as religious events. Then, the tempest following the Dreyfuss affair, together with the rebirth of anticlericalism and the efforts of the Freethinkers, gave way to many conflicts with the Churches, the Catholic Church in particular. The law about the associations (1901), and later (1903 and 1904) those forbidding State-education by Congregations, hastened numerous projects of separation of the Churches, and the State and the abrogation of the Concordat in 1802. We chose to study the emergence and first consequences of the Separation in the archives of the Parisian parishes, trying to understand the state of mind of both clerics and faithful, and the discourse showing the division of France in two conflicting parties : catholic and patriotic, on one side, and the freedom from religions on the other. Throughout the pages of this thesis, we shall follow the evolution of parochial life in Paris. The cancellation on the budget for the Cult made things tight for the very few State-employed priests in Paris. Fear of a schism due to Article 4 of the law about cult-intended associations (rejected by Rome) will provide the elements of a new Parisian Catholicism, with the training of the clerics, evangelization of the suburbs, passing from a religion of leadership to a faith “proposed”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (590 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 510-531. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 370
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 370

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.