La voix de la rivière de l'être : études sur la mythologie de Sárasvatı̄ en Inde ancienne

par Adela Sandness

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Charles Malamoud.

Soutenue en 2004

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette étude présente une analyse qualitative et quantitative de la nature de Sarasvati telle que décrite dans des passages de la littérature védique. Elle identifie ce qui relie et distingue les deux formes de cette divinité qui est simultanément rivière et aspect de la Parole créatrice. Cette étude linguistique, avec le commentaire des strophes nommant ou dédiées à Sarasvati ou Sarasvant dans le Rg-Veda, est suivie de l’analyse combinée de la nature de Sarasvati telle qu’elle est présentée dans les sélections rgvédiques étudiées. Nous concluons que, dans les perceptions des poe����������tes du Rg-Veda, Sarasvati fonctionne comme le contenant d’une sève cosmique qu’elle détient et dispense sous différentes formes et en des lieux différents dans un cosmos où le principe non-manifesté de vie se manifeste par l’intermédiaire d’une figure féminine et est animé par la présence d’une figure masculine correspondante dans une structure cosmique qui est numériquement codée. La substance dans Sarasvati est ce qui met en vie ce cosmos. Sarasvati en tant que rivière et Sarasvati en tant qu’aspect de la Parole apparaît aux extrémités opposées de ce spectre cosmique avec la forme intermédiaire de Sarasvati en tant que vache et sources cosmique des matières oblatoires. Ces extrémités et leur milieu se rejoignent pour créer une rivière cosmique Sarasvati qui coule comme une figure transcendante à travers les mondes du cosmos védique vivifiant à la fois les hommes et les dieux.

  • Titre traduit

    Voice of the river of being : a study of Sárasvatı̄ in ancient Indian myth and literature


  • Résumé

    This study proffers a qualitative and quantitative analysis of the nature of Sarasvati as she is depicted on select Vedic literature. It identifies what relates and distinguishes the two forms of this deity which is simultaneously river and aspect of creative Speech. This linguistic study with commentary of the verses naming or dedicated to Sarasvati or Sarasvant in the Rg-Veda is followed by a composite analysis of the nature of Sarasvati as presented by the Rgvedic selections studied. We conclude that in the perceptions of the poets of the Rg-Veda, Sarasvati functions as a container of a contained substance that she holds and dispenses in different forms in different places in a cosmos where the non-manifest principle of life manifests by means of a feminine figure and Is animated by the presence of corresponding masculine figure in a cosmic structure that is numerically coded. The substance within Sarasvati is that which enlivens this cosmos. Sarasvati as river and Sarasvati as aspect of Speech appear at opposite ends of this cosmic spectrum along with an intermediate form of Sarasvati as cow and cosmic source of sacrificial offering substances including water, butter, milk, honey and speech. These ends and their middle join to create a cosmic river Sarasvati that flows as a transcendent figure through the worlds of the Vedic cosmos enlivening and invigorating both gods and men.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (558 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 519-537. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 360

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.