Die architektonische Symbolisierung politischer, sozialer und kultureller Institutionen in Berlin und Paris (1871-1918) : Studien zur politischen Ikonologie öffentlicher Architekturen im deutschen Kaiserreich und der dritten Republik

par Markus Dauss

Thèse de doctorat en Histoire de l'architecture contemporaineHistoire de l'architecture contemporaine

Sous la direction de Jean-Michel Leniaud et de Gerd Schwerhoff.

Le jury était composé de Jean-Pierre Machelon.

  • Titre traduit

    L' architecture comme moyen de symbolisation des institutions politiques et sociales à Berlin et à Paris (1871-1918). L'architecture publique dans l'Empire allemand et la Troisième République : essai d'iconographie politique


  • Résumé

    Cette étude comparative cherche à mettre en valeur le ro����le qu'ont joué les édifices publics des capitales de l'Empire allemand (Berlin) et de la Troisième République française (Paris) depuis la genèse de ces deux régimes jusqu'à la fin de la première Guerre mondiale (1871-1918), dans la mesure où l'espace symbolique qu'est la capitale peut être considéré, dans ces deux cas, comme un " précipité de Pierre " de la communauté nationale et comme un prolongement de ses " projets identitaires ". L'histoire politique est actuellement de plus en plus consacrée à l'étude de la construction des identités collectives et de leur symbolisation. La grille d'analyse que je propose dans ma thèse se situe donc au confluent de cette histoire politique et de l'histoire de l'architecture, proche de la perspective adoptée par l'iconologie politique. Jusqu'à présent, ce courant a produit relativement peu d'études comparatives, surtout en ce qui concerne l'architecture publique du XIXe siècle sur les abords de la Spree et de la Seine. Ce travail de comparaison, conçu pour remédier à ce desideratum, doit beaucoup, dans son organisation, à l'espoir de trouver des lecteurs dans les deux pays. Aperçu d'études de types architecturaux auxquelles j'ai procédé : basilique du Sacré-cœur, bâtiments parlementaires, ministères, bâtiments postaux, hôtels de ville, mairie d'arrondissements, musées, lieux de cultes catholiques, protestants et juifs.


  • Résumé

    Our study tries to examine the role of public buildings in the capitals of the German Empire (Berlin) and the third French Republic (Paris) from 1871 to 1918. The urban space is therefore being considered as a crystallization of the national community and its construction of identity. Political history has since some time focussed on the study of collective identity and its symbolization. The approach we have adopted for our study is a crossing of this current of political history and of a more classical kind of history of architecture. It could be called political iconology of architecture in Paris and Berlin. Our study which tries to close this gap hopes to find its readers in both countries. It treats the following building types: Basilique of the Holy Heart, parliamentary assemblies, government and post offices, town halls, museums, churches and Synagogues.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (XI-998 p. , VI-925 p. )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 919-973

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 240 (1)
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 240 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.