Contribution à l'étude de la valence verbale en français contemporain, la non-réalisation du complément d'objet direct

par Hisae Akihiro

Thèse de doctorat en Linguistique française

Sous la direction de Claire Blanche-Benveniste et de Alain Lemaréchal.


  • Résumé

    Dans certaines constructions verbales, le complément d'objet direct peut être supprimé, sans changer la structure de la valence verbale, comme par exemple, je mange ø (la marque ø représente la place du complément d'objet préservé dans la structure de la valence verbale). On peut vérifier la présence du ø par le test de coordination : je fume ø et même des cigares vs. ? La cheminée fume mais pas ça. Nous considérons que le ø fait partie au paradigme du complément d'objet direct et nous proposons d'étudier la particularité du ø en tant que marquage du complément, en le comparant avec d'autres formes telles que le pronom le, la, les et ça. Nous distinguons trois niveaux d'analyses : A-le niveau de la valence verbale, B-le niveau du contexte syntaxique et C-le niveau du contexte discursif ou pragmatique, tout en admettant que les facteurs contextuels sont importants, nous mettons l'accent sur la valence verbale. Le problème du Dans certaines constructions verbales, le complément d'objet direct peut être supprimé, sans changer la structure de la valence verbale, comme par exemple, je mange ø (la marque ø représente la place du complément d'objet préservé dans la structure de la valence verbale). On peut vérifier la présence du ø par le test de coordination : je fume ø et même des cigares vs. ? La cheminée fume mais pas ça. Nous considérons que le ø fait partie au paradigme du complément d'objet direct et nous proposons d'étudier la particularité du ø se situe avant tout dans l'ordre de la valence verbale. Nous proposons donc une description détaillée de 784 verbes fréquemment utilisés en français contemporain, en utilisant des exemples attestés dans divers corpus (écrits et oraux), en distinguons les emplois qui favorisent le ø de ceux qui le défavorisent, nous voudrons reconsidérer la distinction traditionnelle entre les verbes " transitifs " et " intransitifs ".

  • Titre traduit

    A study of verbal valency in modern French, the omission of the direct object


  • Résumé

    Some verbal constructions allow for the omission of the direct object without modifying the verbal valency structure, as in the example je mange ø (the ø mark thereby represents the omitted direct object in the valency structure). In the present work the existence of ø is being justified by means of the " coordination test " : je fume ø et même des cigares vs? La cheminée fume et même ça, arguing that the ø is part of the direct object of paradigm, we propose in the following a detailed analysis of its particularity by comparing it to other linguistic forms, such as the pronouns le, la les and ça in order to study the use of ø we differentiate between three levels of analysis of its particularity by comparing it to other linguistic forms, such as the pronouns Le, La, Les and ça. In order to study the use of ø we differentiate between three levels of analysis: A-the level of the verbal valency, B-the level of the syntactic context, and C-the level of the discursive and pragmatic context whilst acknowledging the importance of the contextual factors, this work explains the phenomenon of the ø above all in elation to the criterion of the verbal valency. It proposes therefore a detailed description of the use of 785 verbs chosen from various corpuses (both written and spoken), allowing for the distinction between those constructions that are favouring the use of ø and those that are not. The description leads us to reconsider the traditional classification of “transitive and “intransitive” verbs and to propose a dictionary of verbal valency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (319 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 314-319

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 235

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9065
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 235
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.