Etude des effets de biréfringence induite dans les amplificateurs optiques à semi-conducteurs : applications dans les systèmes de communications optiques

par Joseph Désiré Topomondzo

Thèse de doctorat en Électronique et communications

Sous la direction de Didier Érasme.

Soutenue en 2004

à Paris, ENST .

  • Titre traduit

    Study of the induced birefringence effects in semiconductor optical amplifiers : applications in the optical communication systems


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le cadre des futurs réseaux de télécommunication optiques, les phénomènes non-linéaires dans les amplificateurs optiques à semi-conducteurs (AOS) tels que la modulation croisée de polarisation (XPolM) et la modulation de phase croisée sont exploités pour réaliser des fonctions de traitement tout-optique nouvelles. Ces fonctions sont dédiées au routage, à la commutation de paquets et à la reconnaissance des en-têtes dans les réseaux de transmission optiques. L'objectif de ce travail était double: d'une part la compréhension de la biréfringence induite dans l'AOS et en particulier le phénomène de couplage dans la XPolM grâce à une approche expérimentale, et d'autre part la mise en œuvre de cet effet pour réaliser des portes logiques tout-optiques. Un modèle théorique bidimensionnel de l'AOS est présenté. Il prend en compte les composantes TE et TM de l'onde optique, les gains optiques, les phases TE et TM et le couplage d'énergie entre les deux modes propres de l'AOS. Un banc de mesure en espace libre a été soigneusement mis en place afin de contrôler finement les polarisations des signaux optiques et d'extraire des paramètres de la XPolM dans la bande utile [1550-1565] nm. Une étude expérimentale et théorique est proposée afin d'étudier l'impact de la dépendance en polarisation du gain de l'AOS sur l'efficacité de la XPolM. Cette étude est basée sur la théorie des modes couplés et les paramètres de Stokes déterminés expérimentalement. Une validation du modèle est proposée. La XPolM est exploitée pour réaliser des fonctions optiques telles que des portes logiques tout-optiques (AND, NOR, NOTXOR) à 2. 5 Gbit/s au format NRZ. Le système UNI est exploité à 10 Gbit/s.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par École nationale supérieure des télécommunications à Paris

Étude des effets de biréfringence induite dans les amplificateurs optiques à semi-conducteurs : applications dans les systèmes de communication optiques


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (145 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 139 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Télécom ParisTech. Bibliothèque scientifique et technique.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par École nationale supérieure des télécommunications à Paris

Informations

  • Sous le titre : Étude des effets de biréfringence induite dans les amplificateurs optiques à semi-conducteurs : applications dans les systèmes de communication optiques
  • Dans la collection : ENST , 2004 , 0751-1353
  • Détails : 145 p.
  • Annexes : Bibliogr. p. 129-145. Résumé en français et en anglais
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.