Vers une ethnohistoire des relations "tribus"-royaumes en Inde Centrale : les institutions politico-rituelles des Joria Poraja (Orissa)

par Raphaël Rousseleau

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Jean-Claude Galey.

Soutenue en 2004

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La thèse présentée débute par une critique des travaux sur le problème des "tribus" en Inde, opposées généralement aux "castes hindoues". Contre les perspectives essentialistes considéranr les "tribus" comme des isolts culturels fogés dans le temps, nous cherchons à restituer le contexte social et historique de groupes d'agriculteurs organisés par lignages du sud de l'Orissa (Centre-Est de l'Inde), dont en particulier les Joria Poraja. L'étude de l'organisation de l'ancien royaume local, à l'aide d'enquêtes de terrain et d'examen d'archives et inscriptions, puis celle des institutions villageoises Joria montrent que celles-ci sont profondément influencées par d'anciennes structures politico-rituelles royales tant "hindoues" que 'tribales", tout en restant très adaptées à leur contexte micro-local. Des pistes comparatives sont enfin lancées en fin d'ouvrage.

  • Titre traduit

    Toward an ethnohistory of the relationship between tribes and kingdoms in Central India : the politico-ritual institutions of the Joria Poraja (Orissa)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The thesis begins with a critical review of the main works related to the "tribes" in India, generally contrasted with the "hindu casts". Agianst the essentialist perspective on "tribes" as culturally isolated and without history, we try to reconstruct the social and historical context of agricultural communities organised on the basis of lineages living in South Orossa (Centre-East of India), especially the so-called Joria Poraja. The study of the ancient local kingdom's organisation, through field enquiries and studies in archives and inscriptions, as well as through the Joria village institutions show that those institutions are deeply informed by old royal politico-ritual structures, nevertheless adapted to their micro-local context. The end of the work is lastly devoted to comparative perspectives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (504 p.-[14] p. de pl. en coul.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 457-477. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 186 v. 1
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 186 v. 2
  • Bibliothèque : Ecole française d'Extrême-Orient. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : QU 4805
  • Bibliothèque : Ecole française d'Extrême-Orient. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : QU 4806
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9784
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.