L'essor de la mobilité étudiante internationale à l'âge des États-nations : une étude de cas : les étudiants grecs en France (1880-1940)

par Nicolas Manitakis

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Gérard Noiriel.

Soutenue en 2004

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Entre 1880 et 1940, la population étudiante hellénique en France a connu une série de profondes transformations de ses principales caractéristiques démographiques, sociales (sexe, origine sociale, provenance géographique) et scolaires (filières, établissements, niveau d'études). Ces transformations témoignent de l'émergence d'une nouvelle demande d'études supérieures, qui entre autres, trouve son origine dans l'accentuation de la concurrence au sein des milieux scolaires et des professions diplômées, ainsi que dans la diffusion de la langue et de l'éducation française en Grèce. Au cours de la même période, aussi bien l'État grec que l'État français ont cherché à favoriser ce courant d'études, en octroyant aux étudiants-migrants de nombreuses facilités. Mais ces mêmes institutions étatiques se sont montrées tout aussi intéressées à réglementer ce type de déplacement, instituant à cet effet des formes de contrôle administratif qui ont abouti à la bureaucratisation de la population étudiante.

  • Titre traduit

    International student mobility in the age of Nation-States : a case study : greek students in France (1880-1940)


  • Résumé

    Between 1880 and 1940, Greek student population in France had been transformated in its main demographic, social (gender, social and geographical origin) and educative (choice of discipline and institution) features. These transformations show the emergence of a new demand for higher studies, wich, among other things, finds its root in the strengthening of social and professional antagonism, as well as in the expansion of French language and French schools in Greece. In the same period, both the Greek and the French state had seek to promote this movement, by granting generously numerous facilities in favour of migrating students. But these same state institutions had been as much interested in regulating this kind of migration, by implementing forms of administrative control that led to the bureaucratisation of student mobility.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (687 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.620-657. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2004-160
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Mi 1503
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.