Les receveurs généraux des finances au XVIIIe siècle

par Eun-Joo Yoon

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Guy Chaussinand-Nogaret.

Soutenue en 2004

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de montrer l'ambition politique des receveurs généraux des finances qui s'établirent comme un pouvoir dominant au XVIIIe siècle. A la maîtrise des rouages financiers de l'Ancien Régime, ces officiers de finance soutenaient des activités ministérielles et la maison du roi et finançaient les guerres. Ce service était fondé sur l'usage massif des prescriptions et le développement des dispositifs structurels pour propager l'utilisation de cet effet. La modification de la structure financière et la transformation des financiers en un grand pivot de l'institution accordaient aux receveurs généraux un rôle essentiel en tant que principaux serviteurs du roi. Leur compétence et leur talent en tant que manieur des effets les formaient comme un groupe social très spécifique. Personne ne pouvait pas intervenir dans leurs opérations financières devenues spécialistes. Les receveurs généraux formaient leurs propres réseaux de pouvoir en plaçant leurs fils dans la magistrature, une autre grande institution monarchique. Les filles épousèrent des officiers de l'armée et des maîtres des requêtes. Des amis collaboraient avec eux dans la haute administration, la finance, la munition, le commerce, et la banque. Cependant, le fils le plus capable était destiné pour hériter de la charge de son père. Dans la finance se constituèrent ainsi des dynasties. Pour renforcer leur statut, ils se rassemblaient dans un quartier d'affaires selon leur vocation financière. Avec l'évolution de leur rôle professionnel, le statut des receveurs généraux n'était plus contesté. Installés au sommet de la pyramide des gens de pouvoir, les receveurs généraux devenaient les porteurs de meilleurs symboles de la société : le pouvoir, l'argent et le prestige.

  • Titre traduit

    The receivers general of finance in the eighteenth century


  • Résumé

    The aim of this thesis is to reveal the political ambition of the receivers general of finance who have established themselves as one of the dominant powers in the eighteenth century. At the control of the financial mechanism, these officials support the ministerial activities and the royal family and finance the wars. These services are based on the excessive use of the rescription and on the development of the system to facilitate the use of this bill. The modification of the financial system and the transformation of financiers into a great pivot of the institution allow to the receivers general an important role as the principal royal servant. Their competence and their talent as the manipulators of the rescriptions and of the other bills make them a very special social group. No one can intervene in theirs financial operations, area of the experts. The receivers general make their own network of power, putting their sons in the magistrate and marrying their daughters to the officers or to the masters of requests. Their friends collaborate with them in the high administration, the finance, the munitions, the commerce and the bank. But, the most competent sons are destine to inherit the office of their fathers. Therefore, several dynasties have formed in eighteenth century. To reinforce their status and their strength, they neighbour in the business quarter according to their vocation. With the evolution of their professional role, the status of the receivers general is not any more controversial. Well established at the top of the pyramid of the elites of power, they become the holders of best symbols of the society : the power, the money, and the prestige.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (580 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.538-576

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2004-149

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12475
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.