L'Église et la vie religieuse de Guyane française moderne : la religion en Guyane, XVIIe-XVIIIe siècles

par Régis Verwimp

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation

Sous la direction de Juan Carlos Garavaglia.

Soutenue en 2004

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette étude sur l'Eglise et la vie religieuse de la Guyane française moderne débute au XVIIe siècle avec une alternance des dominiations européennes et en conséquence des expériences pluriconfessionnelles. A partir de 1664, ce sont les Jésuites qui assurent l'ensemble des fonctions spirituelles de cette colonie : auprès des colons avec un peu de modifications par rapport à la France; auprès des Amérindiens, d'abord avec des missions volantes, puis avec des missions fixes ouvertes caractérisées par leur adaptabilité théologique et leur christianisme centrifuge; auprès des esclaves en tentant d'une part d'éduqyer leur propre population servile dans un esprit de charité chrétienne et en cherchant d'autre part à améliorer les conditions de vie des esclaves des laïcs. Grâce à la collaboration entre les autorités royales et religieuses, les missions sont montées dans la région de Kourou, puis sur l'Oyapock; elles sont financées par un système de plantations (habitations), jusqu'à l'expulsion des Jésuites de Guyane (1769).

  • Titre traduit

    Church and religious life in modern French Guyana : the religion in Guyana, XVIIth-XVIIIth centuries


  • Résumé

    This study of church and religious life in modern French Guyana starts suring the XVIIth century with the alternation of European domination's, and consequently with pluriconfessional experiences. From 1664, the Jesuits are in charge of all spiritual matters of this colony : toward the colons with few modifications in relation to France; toward the Native Americans first with flying missions and then with settled open missions characterized by their theological adaptability and their centrifuge Christianity; and toward the slaves trying, on the one hand, to educate their own servile population in a Christian charity spirit, and, on the other hand, looking for better conditions of life for laymen's slaves. Thanks to the collaboration between royal and religious authorities, missions are settled in Kourou's area, and then on Oyapock; they are financed with a plantation systeme (habitations), until the expulsion of Jesuits from Guyana (1769).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (481 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.405-418

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2004-131

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12400
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.