Le monde des lettres à Milan entre 1802 et 1838 : positions et trajectoires

par Gianluca Albergoni

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Revel et de Carlo Capra.

Soutenue en 2004

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universitá Degli Studi di Milano .


  • Résumé

    L'enquête se propose de restituer la configuration du monde des lettres milanais entre 1802 et 1838. Elle vise à explorer la persistance d'un modèle dans lequel la faiblesse du marché éditorial l'emporte sur les possibilités de développement professionnel que celui-ci parvient à assurer aux gens de lettres. Malgré des changements importants au cours de cette période (dans la population des auteurs, dans le nombre de titres publiés etc. ), à la veille de 1848, ce monde reste encore caractérisé par le poids très faible des professions litérraires. De ce fait, cet univers ne peut être appréhendé qu'en faisant l'hypothèse de l'existence d'un pôle institutionnel, dont la principale caractéristique tient à la mise en place d'un espace professionnel de référence pour les gens de lettres. Tant que le marché éditorial n'est pas assez solide, le lien privilégié que les intellectuels entretiennent avec les institutions devient l'aspect le plus important à saisir pour cerner la dynamique du champ.

  • Titre traduit

    Milan's literary milieu between 1802 and 1838 : positions and trajectories


  • Résumé

    This thesis analyses Milan's literary milieu in the first half of the 19th century. It focuses mainly on two problems. The first one is the underdevelopment of the publishing market. A complementary question is the unachieved status of the writer as an intellectual figure, along with the inadequacy of the publishing business. Although Milan may be considered the literary capital of the 19th century Italy, it is clear that writers could not make their living through their professional skills. A majority was thus forced to apply to the Government for economic patronage. The inquiry is based on a double methodological approach. On the one side, it is fouded on a large survey based on the available information about nearly 700 "writers". On the other, it consists in a serie of case-studies. It confirms that, in many cases, writers had to deal with the public authorities to gain favours, to receive subsidies and mostly to seek employment in bureaucracy and in the public schooling system.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par F. Angeli à Milano

I mestieri delle lettere tra istituzioni e mercato : vivere e scrivere a Milano nella prima metà dell'Ottocento


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (571 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.505-553. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2004-7

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12141
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par F. Angeli à Milano

Informations

  • Sous le titre : I mestieri delle lettere tra istituzioni e mercato : vivere e scrivere a Milano nella prima metà dell'Ottocento
  • Dans la collection : Studi e ricerche di storia dell'edizione , 32
  • Détails : 1 vol. (473 p.)
  • ISBN : 88-464-7392-2
  • Annexes : Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.